Prosper Mérimée

1803-1870

Un familier de la cour impériale

Dès ses débuts d'écrivain, Mérimée mène de front carrière administrative et production littéraire. Il n'a pas trente ans quand surviennent les événements de 1830. Pendant que son roman Colomba  le fait connaître de toute la France, il s'oppose à la poussée républicaine. Plusieurs fois ministre sous la Monarchie de Juillet, Mérimée se distingue surtout dans ses fonctions d'inspecteur des Monuments historiques qui l'amènent à se déplacer dans toutes les régions françaises et donnent lieu à de nombreux récits.

C'est au cours de l'un de ces voyages que l'écrivain se lie avec Mme de Montijo, mère de la future impératrice Eugénie, ce qui lui vaudra quelques années plus tard d'être reçu en familier aux Tuileries. Après le coup d'Etat du 2 décembre, Mérimée est fait sénateur en 1853 et soutient de son vote la politique de Napoléon III, pendant toute la durée de l'Empire.