Insigne Sénat Sénat
Le journal du
L'activité de vos sénateurs mars 2005-numéro 23-
Sommaire
Une
Initiatives
Regards croisés
Enjeux
Focus
Tribune
En direct
Commissions

Le site du Sénat
Actualités
Travaux parlementaires
Vos Sénateurs
Europe et International
Connaître le Sénat
Le Billet du mois

Par
Michel Mercier
sénateur du Rhône, président du groupe Union centriste (UDC-UC) du Sénat
Photo : Michel Mercier

Être efficace dans la Majorité, c’est d’abord, savoir et pouvoir faire vivre le débat.

La force de notre groupe parlementaire réside dans sa capacité à faire vivre le débat lors de la discussion de chaque texte législatif, avec liberté et responsabilité. À cet effet, nous défendons des amendements conformes aux valeurs qui nous caractérisent pour construire avec ardeur et méthode une démocratie européenne, humaniste et décentralisatrice. Pérenniser l’avenir des producteurs de fruits et légumes, faciliter l’accès des communes et des EPCI aux services gratuits et déconcentrés de l’État pour instruire les permis de construire, ou encore rappeler notre attachement à l’autonomie financière des collectivités territoriales, condition impérative de la réussite de l’Acte II de la décentralisation, tels auront été les objectifs atteints par notre groupe lors de l’examen du texte sur le développement des territoires ruraux. Par ailleurs, au cours du débat portant sur la proposition de loi relative à la récidive, notre groupe s’est attaché à défendre le respect de la dignité humaine et des libertés individuelles. Il a également insisté sur la nécessité d’alterner habilement sanction et prévention pour lutter contre la délinquance de type pénal. Enfin, lors du débat sur la révision constitutionnelle, en participant activement à l’examen du projet de loi, nous avons rappelé notre attachement au pouvoir des parlements nationaux dans une Europe forte et structurée. À ce moment capital dans l’histoire de la construction européenne, l’UDF n’entend pas revivre l’échec de l’Europe politique de 1954. C’est pourquoi, nous défendrons avec vigueur le "oui" à la Constitution européenne, convaincus que l’avenir des Français en dépend.

- 
le site du groupe Union centriste (UDC-UC) du Sénat

Ils ont dit
-
"L’avenir des collectivités passe par une simplification des modes de réglementation – le pays doit se moderniser économiquement, autour d’un cadre plus moderne, souple et réactif. Il y va de la santé de notre démocratie et de ses institutions."

Jean-Pierre Vial
(Savoie, UMP), cité par Le Dauphiné
- 
-
"Le problème posé, c’est que l’avenir a besoin de pensées et que le capital pense pour le court terme. Alors il démeuble, il “désencombre” – comme il dit."

Jack Ralite
(Seine-Saint-Denis, CRC), cité par L’Humanité

- 
-
"Il faut que puissent être prises en compte, dans le cadre des textes de loi en discussion, les approches territoriales. Les spécificités locales doivent être reconnues."

Thierry Repentin
(Savoie, Soc.), cité par Le Dauphiné
- 
-

Mentions légales | | Archives