Insigne Sénat Sénat
Le journal du
L'activité de vos sénateurs Décembre 2008numéro 64
Sommaire
    Une  
Commissions
Création de la mission sur la réforme des collectivités
Regards croisés
Existe-t-il un niveau de collectivité de trop ?
Focus
La réforme de la Décentralisation au fil des rapports

Portraits
De nouveaux visages au Sénat

En direct

      Le site du Sénat  
      Actualités  
    Travaux parlementaires
    Vos Sénateurs
    Europe et International
    Connaître le Sénat

« Nous avons une culture d'avenir »

Je veux que, dans trois ans, plus personne ne se demande à quoi sert le Sénat.

Photo : Gérard Larcher

Entretien avec le président du Sénat

Un groupe de travail associant sénateurs et députés planche actuellement sur la crise financière. Quels sont ses objectifs ?
On ne peut pas imaginer que les mesures destinées à faire face à la crise internationale reposent uniquement sur l'exécutif. Il était donc hors de question, pour le Parlement, qui représente la Nation et les territoires, de rester passif. C'est dans ce sens que nous avons décidé de constituer un groupe de travail commun avec le président de l'Assemblée nationale. Nous avons d'ores et déjà formulé des propositions à la veille du sommet du G 20 qui s'est tenu en novembre à Washington. Aujourd'hui, cette instance collective poursuit sa réflexion sur les contours d'un plan de relance de notre économie.

Comment s'articule la mission sénatoriale sur la réforme des collectivités territoriales par rapport aux autres groupes de réflexion sur ce sujet ?
Selon l'article 39 de la Constitution, le Sénat doit être saisi en première instance des projets de loi ayant pour principal objet l'organisation des collectivités territoriales. Il est donc logique que le Sénat ait créé une mission d'information temporaire et pluraliste sur l'organisation et l'évolution des collectivités territoriales. Loin d'entrer en concurrence avec le Comité pour la réforme des collectivités locales, cette mission analysera et mettra en perspective les travaux de celui-ci. Surtout, elle réalisera des études d'impact et se rendra dans les territoires, en métropole, mais également en outremer, qui constitue un des atouts de notre pays. Aller sur le terrain, c'est bien là la spécificité du Sénat.

Quel est l'impact de la réforme constitutionnelle sur le fonctionnement du Sénat ?
Désormais, le Sénat maîtrisera 50 % de son ordre du jour. Une semaine par mois sera consacrée au contrôle de l'action gouvernementale ; les discussions en séance publique porteront sur les textes tels qu'ils ont été modifiés par les commissions et non plus sur les textes dans leur version déposée par le gouvernement. Il s'agit là d'avancées tout à fait significatives mais qui exigent de réfléchir à une meilleure articulation entre le temps du travail en commissions et le temps du débat en séance publique. C'est pourquoi un groupe de travail pluraliste se réunit, sous ma présidence, toutes les semaines. Il doit rendre le fruit de ses réflexions début 2009.

Dans votre discours du 14 octobre dernier, vous évoquez la nécessité d'une plus grande ouverture du Sénat.
Avant d'être une assemblée de « techniciens de la loi », le Sénat est une assemblée politique. Cette dimension politique, je la revendique haut et fort et je souhaite la conforter. Elle doit se décliner en trois missions essentielles : faire la loi, contrôler l'action gouvernementale, mais aussi effectuer un travail de prospective et d'anticipation. Même s'ils travaillent dans un lieu chargé d'histoire, les sénateurs portent en eux une authentique culture d'avenir. Enfin, nous devons la plus grande transparence aux élus locaux et à l'ensemble de nos concitoyens. C'est cela aussi faire de la politique.

Comment améliorer l'image du Sénat auprès des Français ?
Je veux que, dans trois ans, plus personne ne se demande à quoi sert le Sénat. Dans cette perspective, nous devons aller à la rencontre des citoyens et des élus pour être mieux compris et mieux entendus. La France est un pays où, parfois, on doute du Parlement. En période de crise, certains démagogues n'hésitent pas à cultiver l'antiparlementarisme. Mais il n'y a pas de démocratie sans Parlement ! En tant que représentants du peuple, nous avons une responsabilité. À nous de l'assumer en montrant que la démocratie est une chance et que la démocratie parlementaire est plus que jamais nécessaire.

Gérard Larcher en 7 dates :

  • 1949 : Naissance à Flers (Orne)
  • 1983 : Élu maire de Rambouillet (Yvelines)
  • 1986 : Élu sénateur des Yvelines
  • 1997 : Élu vice-président du Sénat
  • Mars 2004 : Nommé ministre délégué aux Relations du travail
  • 2005 : Nommé ministre délégué à l'Emploi, au Travail et à l'Insertion professionnelle des jeunes
  • 1er octobre 2008 : Élu président du Sénat

Le site de la Présidence



Edito

Avec le soixante-quatrième numéro du Journal du Sénat, qui tranche avec la formule à laquelle vous êtes maintenant habitués, s'achève une aventure exigeante mais passionnante, commencée il y a six ans. Soucieuse de faire partager à l'ensemble des élus locaux les travaux et les réalisations du Sénat, représentant constitutionnel et défenseur permanent des collectivités territoriales, la rédaction s'est toujours mobilisée pour vous offrir une information objective, claire et, nous le croyons, en prise avec les préoccupations quotidiennes du terrain. Notre dernier numéro est consacré au nouvel élan que le président du Sénat, M. Gérard Larcher, qui a bien voulu nous accorder un long entretien, entend insuffler à une institution respectée mais parfois injustement décriée dans les médias. Vous trouverez en pages centrales un dossier consacré à la réforme des collectivités territoriales, où la parole sera donnée à chaque groupe politique du Sénat, dans le respect du pluralisme qui a toujours caractérisé le Journal du Sénat. Enfin, quatre portraits de sénateurs vous feront découvrir le nouveau visage du Sénat. Nous remercions chacun d'entre vous de nous avoir lus fidèlement pendant toutes ces années et nous espérons vous retrouver à l'avenir dans une nouvelle formule.
La rédaction

Mentions légales | | Archives