Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

ACCUEIL DES ÉLÈVES DE L’ENA ET DE L’INET
AU COCKTAIL DÉJEUNATOIRE DU 8 FÉVRIER 2016


Madame la directrice de l’ENA, Chère Madame Loiseau,
Mesdames les responsables de la formation à l’ENA et à l’INET,
Mesdames, Messieurs les élèves de l’ENA et de l’INET,

C’est pour moi un grand plaisir de vous accueillir aujourd’hui lors de cette journée de formation et de découverte du Sénat.

En tant qu’élèves de l’ENA et de l’INET, vous représentez l’avenir de l’administration de l’État et des collectivités territoriales. Il importe tout particulièrement que vous ayez une bonne connaissance des institutions parlementaires et notamment du Sénat.

C’est pourquoi nous avons tenu à vous faire découvrir l’ensemble des activités relevant des missions institutionnelles de notre assemblée parlementaire, à travers des ateliers vous permettant d’avoir une connaissance très concrète du travail effectué par nos administrateurs pour assister et accompagner les sénateurs dans leurs travaux d’élaboration de la loi, de contrôle de l’action du Gouvernement et d’évaluation des politiques publiques.

Après une introduction d’ensemble de ces missions par M. Jean-Louis Hérin, Secrétaire général de la Présidence et Mme Michèle Kadi, Directrice générale des Missions institutionnelles, et une présentation de nos activités internationales par M. Jean Cabannes, directeur en charge de ces questions, vous avez ainsi pu découvrir ce matin l’organisation de la séance publique, ainsi que les activités législatives et de contrôle de nos commissions, avant de vous immerger cet après-midi dans les activités de nos délégations.

Je tiens à remercier très chaleureusement à cette occasion l’ensemble des directeurs, conseillers, administrateurs  et administrateurs-adjoints qui se sont mobilisés pour assurer le bon déroulement de cette journée.

Cette mobilisation participe d’une volonté plus générale de développer nos actions d’accueil et de formation pour mieux faire connaître le Sénat dont les travaux de fond, pourtant d’une grande qualité, sont souvent insuffisamment diffusés et dont l’image donnée par les médias ne rend pas toujours compte de l’exacte réalité, malgré tous nos efforts de communication.


Afin de contribuer à moderniser cette image, nous avons ainsi décidé de créer, à l’instar de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale, un Institut du Sénat qui va proposer des sessions de formation accueillant au cœur de la vie parlementaire des leaders d’opinion, choisis parmi les forces vives de nos départements, et à leur faire découvrir le fonctionnement de notre assemblée ; la première de ces sessions aura lieu au printemps de cette année. Nous avons également prévu la mise en place ultérieure d’un cours en ligne ouvert à tous consacré à la place du Sénat dans les institutions de la Vème République, ainsi que d’une Fondation de la loi ayant pour mission d’informer les socio-professionnels concernés, et éventuellement les médias spécialisés, des principaux changements opérés dans le droit existant par une loi venant d’être votée.

Dans l’immédiat, je forme le vœu que cette journée de formation vous permette d’avoir une idée plus précise du rôle et du fonctionnement concret de notre assemblée, et j’espère que vous deviendrez les meilleurs défenseurs de l’ambition bicamérale.

Le bicamérisme est indispensable à l’équilibre des institutions de la République, car c’est plus de liberté, plus de démocratie et plus de représentation de la diversité de nos territoires qui font la richesse de la France.

Le dialogue entre deux assemblées composées de manière différente permet d’approfondir la réflexion par un double regard et d’améliorer la qualité de la loi grâce à cette belle invention que constitue la navette parlementaire. C’est aussi une garantie de stabilité constitutionnelle.

Le Sénat peut y faire valoir utilement son point de vue, d’autant qu’il n’est pas soumis au rythme quinquennal de l’Assemblée nationale dont l’élection constitue, en quelque sorte, une « réplique sismique » de l’élection présidentielle.

Vous saurez désormais comment s’exercent les multiples activités des sénateurs qui représentent les collectivités territoriales et avec lesquels vous serez sans doute amenés à travailler dans le cadre de l’exercice de vos futures responsabilités.

Bonne chance à toutes et tous !

Je vous invite maintenant à vous approcher du buffet qui vous attend.