Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

XIVème Réunion de l’Association des Sénats d’Europe (ASE) – Paris, 16 mars 2012


Vendredi 16 mars 2012

Le Président du Sénat, M. Jean-Pierre BEL, a accueilli vendredi 16 mars les présidents des Sénats d’Europe, lors de la XIVème session de l’Association des Sénats d’Europe.

Créée en 2000, à l’initiative de l’ancien Président du Sénat Christian PONCELET, cette Association réunit 16 présidents et présidentes des Sénats de Belgique, d’Espagne, de France, d’Italie, de Pologne, de République tchèque, de Roumanie, ainsi que du Conseil fédéral d’Allemagne, du Conseil fédéral d’Autriche, de la Chambre des peuples de Bosnie-Herzégovine, de la Première Chambre des Pays-Bas, de la Chambre des Lords du Royaume-Uni, du Conseil de la Fédération de Russie, du Conseil national de Slovénie et du Conseil des États de Suisse. Le Conseil d’État du Luxembourg est membre observateur de l’Association, et M. Martin SCHULZ, Président du Parlement européen, était l’invité spécial de cette session.

M. Jean-Pierre BEL avait invité ses homologues à débattre de la gouvernance économique et financière en zone euro et de la croissance en Europe, ainsi que du rôle que doivent y jouer les Parlements en général et les Secondes chambres en particulier.

Les débats ont été l’occasion pour les participants de mettre l’accent sur l’interdépendance croissante des économies, particulièrement au sein de l’Union européenne et spécialement de la zone euro, mais aussi à l’échelle de l’Europe entière. Cette interdépendance appelle une évolution du contrôle parlementaire. La coopération entre parlements nationaux, ainsi qu’entre les parlements nationaux et le Parlement européen, doit s’approfondir, afin d’éviter la prépondérance d’instances intergouvernementales sans contrepoids parlementaire.

Concluant les débats, M. Jean-Pierre BEL a rappelé la formule de Jacques DELORS : la croissance en Europe suppose à la fois de la concurrence, de la coopération et de la solidarité. Veiller à l’équilibre entre ces trois principes est une tâche pour les parlements tant dans leur contrôle des gouvernements que dans la coopération interparlementaire. Les Sénats d’Europe ont un rôle particulier à jouer pour que les attentes de tous les citoyens soient prises en compte, notamment en intégrant la dimension régionale et locale au service de la croissance et de l’emploi.

Cette réunion a également été l’occasion pour le Président Jean-Pierre BEL, au cours d’entretiens bilatéraux, d’évoquer, notamment avec Mme Valentina MATVIENKO, Présidente du Conseil de la Fédération de Russie, la situation particulièrement préoccupante en Syrie.

Contact(s) presse :