Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Allocation équivalent retraite (AER) : le Premier ministre répond à l’urgence sociale


Jeudi 24 janvier 2013

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, salue la décision annoncée par le Premier ministre lors des questions d’actualité au Sénat de faire bénéficier d’une allocation spécifique les personnes, nées en 1952 et 1953, qui étaient au chômage lors de la suppression fin 2010 de l’allocation équivalent retraite.

L’allocation équivalent retraite garantissait un minimum de ressources, jusqu’à 60 ans, aux demandeurs d’emploi justifiant de la durée de cotisation pour l’ouverture du droit à une pension de vieillesse à taux plein. L’AER a été supprimée en 2011 alors que la réforme des retraites de novembre 2010 repoussait l’âge légal de départ à la retraite.

Du fait de ces deux réformes, plusieurs milliers de personnes qui ont épuisé leur droit à l’assurance chômage se retrouvent avec le montant du RSA (soit 470 euros par mois).

Le Président du Sénat considère que la mise en place, annoncée par le Premier ministre, à compter du 1er mars 2013, d’une allocation spécifique d’un montant équivalent à l’AER (1 030 euros par mois) pour les personnes concernées correspond à une exigence de justice sociale.

Cette mesure complète le rétablissement de la retraite à 60 ans, conformément à l’engagement pris par le Président de la République, pour l’ensemble des personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans et justifiant de la durée d’assurance cotisée (décret du 2 juillet 2012).

Jean-Pierre Bel souligne que cette annonce répond à la demande de nombreux sénateurs et, en particulier, à celle de Martial Bourquin, sénateur du Doubs. C’est un signe fort qui illustre la préoccupation de justice de la majorité.

 

Contact(s) presse :

    Jean-Loup Reverier
    01 42 34 38 82