Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Situation au Chili : le groupe d’amitié France-Pays du Cône Sud appelle au dialogue et au retour au calme


Mercredi 23 octobre 2019

M. Simon SUTOUR (SOCR - Gard), président du groupe interparlementaire d’amitié France-Pays du Cône Sud, et M. Claude BÉRIT-DÉBAT (SOCR - Dordogne), président délégué du groupe pour le Chili, particulièrement préoccupés par la situation au Chili, où les manifestations auraient causé la mort d’au moins quinze personnes à ce jour, appellent à une reprise du dialogue et à un retour au calme.

Conscients que la question du pouvoir d’achat et le souhait d’une meilleure répartition des richesses sont à l’origine des manifestations et des affrontements qui s’en sont suivis, les sénateurs estiment urgent que les deux parties retrouvent le chemin de la concertation, afin d’éviter d’accroître le nombre de victimes.

Alors que le gouvernement chilien a retiré son projet d’augmentation du prix du ticket de métro à Santiago du Chili, lequel avait entraîné les premières manifestations, ils ont fait valoir que "c’est l’intérêt de tous les Chiliens, qui partagent avec le peuple français l’attachement à un véritable humanisme et à une croissance juste, que d’éviter le recours à la violence et de réfléchir ensemble à un partage équilibré des richesses". Réflexion qui pourrait faire l’objet d’échanges nourris entre les parlementaires français et chiliens.

"Il faut faire confiance au peuple chilien, en tant qu’ami et partenaire de la France, pour sortir de cette situation difficile : l’amorce d’un dialogue par le Président de la République Sebastián Piñera doit ainsi être saluée", ont-ils déclaré.

"Ce climat de tensions est d’autant plus préoccupant que le Chili doit organiser la COP 25 à la fin de l’année", ont-ils conclu.

Pour consulter la liste des membres du groupe d’amitié France-Pays du Cône Sud :
http://www.senat.fr/groupe-interparlementaire-amitie/ami_978.html

Contact(s) presse :