Allez au contenu, Allez à la navigation

Bilan des actions des Maisons des sciences de l'homme

11e législature

Question écrite n° 31599 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 01/03/2001 - page 711

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de la recherche sur sa réponse à la question nº 24727 parue à la page 2583 du Journal officiel, questions remises à la présidence du Sénat, réponses des ministres aux questions écrites du 20 juillet 2000, au cours de laquelle il est indiqué que " des mesures ont été mises en oeuvre pour permettre aux maisons (des sciences de l'homme) de développer des programmes transdisciplinaires, d'aider des projets scientifiques de jeunes chercheurs et de promouvoir une ouverture internationale ". Il aimerait connaître le bilan de la mise en place de ces dispositions. Quelles conclusions en ont été tirées ? Quels sont les objectifs pour 2001 ?



Réponse du ministère : Recherche

publiée dans le JO Sénat du 01/11/2001 - page 3480

Le développement conjoint et interdisciplinaire des Maisons des sciences de l'homme (MSH), est favorisé par la mise en place d'un réseau des MSH, dont les infrastructures communes (spécialement en termes de numérisation) sont financées par le Fonds national de la science. Par ailleurs, l'appui aux jeunes chercheurs se fait, au-delà des seules sciences humaines et sociales, par une action concertée incitative " blanche " (sans thème prédéfini) du Fonds national de la science. Cette action a rencontré un grand succès au cours de ses trois années successives de fonctionnement. Enfin, la volonté d'ouverture internationale s'est traduite en particulier par une réforme des centres français à l'étranger, menée en coopération avec le ministère des affaires étrangères, avec pour objectif d'accroître le rôle scientifique de ces centres, ainsi que par la création d'une action concertée incitative qui favorise l'internationalisation par les échanges de chercheurs et les projets de recherche en coopération.