Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la polyclinique du Cotentin

11e législature

Question écrite n° 33139 de M. Jean-François Le Grand (Manche - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 17/05/2001 - page 1653

M. Jean-François Le Grand attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur les revendications formulées par les personnels soignants de la polyclinique du Cotentin sise à Equeurdreville dans le département de la Manche. Depuis de nombreuses années, la polyclinique du Cotentin est un des pivots incontournables du secteur sanitaire de Cherbourg et du Nord Cotentin en réalisant 68 % des interventions chirurgicales et dans des domaines de compétences exclusives telles que la chirurgie vasculaire. Mais depuis ces derniers mois, la détérioration de la situation sanitaire dans le Nord Cotentin s'accélère brutalement en raison de la faiblesse de la démographie médicale et de la pénurie de médecins praticiens, de la fermeture des services de chirurgie et de maternité de l'hôpital des armées René-Lebas. Mais surtout, et comme la majorité des établissements d'hospitalisation privée sur le territoire national, la polyclinique du Cotentin se trouve confrontée à un problème grave par la pénurie importante du personnel infirmier et aide soignant qui préfère être employé dans un hôpital public, en l'occurrence l'hôpital Louis-Pasteur, où les rémunérations sont d'environ 20 à 30 % supérieures au secteur privé, et ce à compétences et à qualifications égales. En conséquence, il lui demande s'il entend stopper cette dégradation du service hospitalier privé par la mise en place d'une amélioration des conditions de travail du personnel soignant et surtout par une augmentation des prix de journée suffisante pour permettre une revalorisation des salaires (augmentations conventionnelles immédiates et rattrapage par étapes avec engagement et calendrier).



La question est caduque