Allez au contenu, Allez à la navigation

Conflit social de l'hôtel Astor (Paris 8e)

12e législature

Question écrite n° 16354 de Mme Nicole Borvo Cohen-Seat (Paris - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2005 - page 589

Mme Nicole Borvo Cohen-Seat attire l'attention de M. le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale sur le conflit social qui agite depuis le 3 février dernier l'hôtel Astor dans le 8e arrondissement de Paris. Le mouvement a été déclenché par la volonté de la direction de l'hôtel d'imposer une modification collective de l'organisation du travail prévoyant une augmentation des tâches journalières à effectuer. Malgré la durée du conflit, la direction de l'hôtel n'a jamais accepté de négocier et refuse la proposition des représentants des salariés de désigner un médiateur judiciaire. Ce conflit est tristement symbolique de la situation faite aux salariés dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, qui a pourtant bénéficié d'importants allégements fiscaux depuis le 1er juillet 2004. L'emploi abusif de la sous-traitance et des contrats précaires participe à cette aggravation des conditions de travail. Elle conduit par ailleurs inexorablement à la dégradation de la haute qualité d'accueil réservée aux touristes étrangers séjournant notamment dans la capitale. Alors que la venue des Jeux olympiques de 2012 à Paris est loin d'être acquise cette question ne peut laisser indifférent le Gouvernement. Concernant le conflit social de l'hôtel Astor elle lui demande par conséquent ce qu'il compte faire en vue de faciliter l'ouverture d'une procédure de conciliation comme prévue par les articles L. 523-1 et suivants du code du travail.

Transmise au Ministère délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes



La question est caduque