Allez au contenu, Allez à la navigation

Prise en charge des femmes enceintes

12e législature

Question écrite n° 20055 de Mme Gisèle Printz (Moselle - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 27/10/2005 - page 2766

Mme Gisèle Printz attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur la dégradation de la prise en charge des femmes enceintes et des conditions de la naissance en France. En effet, la dimension préventive, éducative et sociale du champ de la naissance est de plus en plus réduite. Cela se traduit par une augmentation des inégalités dans l'accès aux soins pour les plus vulnérables, d'où un accroissement des grossesses non suivies et l'abandon de la prise en charge des parents les plus en difficulté. La garantie de la sécurité dans ce domaine ne doit pas être cantonnée aux seules structures hospitalières. Cela affaiblirait toute politique ciblée sur le dépistage et la prévention des risques obstétricaux. Elle lui demande donc de bien vouloir lui faire connaître les mesures que compte prendre le Gouvernement pour avoir une vraie politique d'accompagnement de la périnatalité et associer tous les acteurs de la naissance, obstétriciens et sages-femmes.



La question est caduque