Allez au contenu, Allez à la navigation

Théorie du "gender" dans les manuels scolaires

13 ème législature

Question écrite n° 19416 de M. André Lardeux (Maine-et-Loire - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 14/07/2011 - page 1851

M. André Lardeux attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur l'introduction de la théorie du « gender » dans les manuels scolaires de 1ère L et ES à la rentrée prochaine. Cette théorie, venant des États-Unis, affirme péremptoirement que l'identité sexuelle n'est pas une donnée biologique, mais une construction sociale : on ne naît pas homme ou femme, on le devient, par choix ou par contrainte ! Au nom de quoi, cette théorie qui n'a aucun fondement scientifique mais qui ressort de pures allégations idéologiques niant la réalité biologique de la différence sexuelle et la complémentarité naturelle entre l'homme et la femme, peut-elle être proposée au programme des lycées de première ? Au-delà du fait que ces opinions très discutables portent un coup grave à la liberté de conscience et d'éducation des familles en matière de sexualité et risquent de créer une grande confusion dans l'esprit des élèves, la méthode retenue d'introduction de cette théorie sans aucune concertation avec les enseignants et les parents d'élèves est difficilement admissible. Il souhaite donc savoir quelles dispositions le Gouvernement envisage de prendre pour modifier les programmes permettant l'introduction de cette théorie.




La question a été retirée pour cause de fin de mandat.