Allez au contenu, Allez à la navigation

Démographie médicale

13e législature

Question écrite n° 19515 de M. Antoine Lefèvre (Aisne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 14/07/2011 - page 1863

M. Antoine Lefèvre attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur les chiffres de la cinquième édition de l'Atlas de la démographie médicale, établie au 1er janvier 2011. À la faible proportion de nouveaux médecins choisissant l'exercice en libéral (9,4 %) et au fait que seul le quart de ceux-ci choisit de s'installer en zone rurale, s'ajoute le constat récurrent d'une diminution du nombre de médecins en activité, particulièrement en Picardie. Déjà en 2009, cette région se trouvait être la plus mal dotée avec 240 médecins pour 100 000 habitants. Par ailleurs, le Conseil national de l'ordre s'alarme d'une relève insuffisante, notamment chez les médecins généralistes, dont la moyenne d'âge est passée de 50 à 51,4 ans entre 2009 et 2010, les plus de 55 ans représentant 42,9 % des médecins généralistes. Il y apparaît aussi que quasiment la moitié des médecins nouvellement inscrits ont obtenu leur diplôme hors de France.
Il lui demande les mesures qu'envisage de prendre le Gouvernement afin, d'une part, d'inciter les médecins formés dans nos universités à s'installer dans les zones rurales ou déficitaires en professionnels de santé, et, d'autre part, que le nombre de médecins Français formés en France ne diminue pas. Tout ceci dans le but d'assurer l'égalité de tous les territoires dans le domaine de l'accés à la santé.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque