Allez au contenu, Allez à la navigation

Instauration d'une journée nationale dédiée au syndrome d'Asperger

13 ème législature

Question écrite n° 20692 de Mme Renée Nicoux (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 03/11/2011 - page 2792

Mme Renée Nicoux attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur l'instauration d'une journée nationale dédiée au syndrome d'Asperger.

Le syndrome d'Asperger est un trouble envahissant du développement qui fait partie de l'extrémité «haute » du continuum autistique. Il a fait son entrée dans la classification internationale des maladies en 1993 puis dans le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux en 1994. Les principales perturbations des sujets atteints d'autisme de haut-niveau ou du syndrome d'Asperger touchent la vie sociale, la compréhension et la communication. En effet, l'appréhension des codes d'interaction sociale leur est des plus difficiles et perturbe leur intégration dans notre société, alors que leurs capacités intellectuelles sont normales, voire supérieures.

Un collectif d'associations concernées par ce syndrome et l'autisme de haut niveau demande, depuis plus d'un an, qu'une journée nationale dédiée au syndrome d'Asperger soit créée en France. L'objectif serait de sensibiliser et de faire connaître ce syndrome, afin qu'une prise de conscience ait lieu sur la nécessité de mettre en œuvre une prise en charge adaptée des personnes concernées. Cette journée pourrait se dérouler le 18 février, date de naissance de Hans Asperger, médecin psychiatre autrichien qui a, le premier, décrit ce syndrome en 1944.

Elle souhaiterait donc connaître la position du Gouvernement sur l'instauration de cette journée nationale.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque