Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Défense: dépenses ordinaires

 

CHAPITRE II


L'ACTIVITÉ DES FORCES

Les forces françaises sont présentes et actives sur tous les continents. Hors du territoire métropolitain dans les D.O.M. et T.O.M., en tant que forces de souveraineté. Hors du territoire national, comme forces de présence ou comme forces temporaires déployées sur mandat international.

Mais l'activité des forces est aussi, celle différente, moins spectaculaire peut-être, mais néanmoins indispensable, visant à instruire et à entraîner les hommes et les unités. Elle seule permet d'acquérir la capacité à répondre aux besoins des engagements sur le terrain.

I. ÉVOLUTION DES CRÉDITS AFFECTÉS À L'ACTIVITÉ DES FORCES

Évolution des crédits de soutien

(Millions de francs)

 

L.F.I.

P.L.F.

Évolution

 

2000

2001

En M.F.

En %

Infrastructures ..............................

10 659

10 859

+ 200

+ 1,9 %

Entretien programmé du matériel .

15 495

14 885

- 610

- 3,9 %

Entretien programmé du personnel

1 801

1 721

- 80

- 16,5 %

Munitions .....................................

4 745

3 962

- 765

- 16,5 %

Total ...................................

32 700

31 427

- 1 273

- 3,9 %

A. LES CRÉDITS DE CARBURANTS

Évolution des crédits de carburants opérationnels

(Millions de francs)

 

L.F.I.

P.L.F.

Évolution

 

2000

2001

En M.F.

En %

Marine ................................

311

419

+ 108

+ 34,7 %

Armée de l'air .....................

829

1 070

+ 241

+ 29,1 %

Armée de terre ....................

392

476

+ 84

+ 21,4 %

Gendarmerie .......................

206

294

+ 88

+ 42,7 %

Services communs ...............

9

15

+ 6

+ 66,7 %

Total .........................

1 747

2 274

+ 527

+ 30,2 %

Le projet de budget pour 2001 intègre partiellement la très forte hausse du coût des carburants exprimés en dollars.

On rappellera que le budget 2000 a été construit sur l'hypothèse d'un baril à 14,6 dollars et d'un dollar à 6 francs.

De fait, afin de ne pas totalement immobiliser les armées dès la mi-2000, faute de carburants, il a été nécessaire d'abonder fortement les dotations, dès le projet de loi de finances rectificative de juin.

Abondements des crédits de carburants

(Millions de francs)

 

Collectif
de juin 2000

Collectif
de décembre 2000

Total

Armée de l'Air ............

+ 220

+ 250

+ 470

Armée de terre ...........

+ 40

+ 100

+ 140

Marine .........................

+ 85

+ 90

+ 175

Gendarmerie ................

+ 50

+ 60

+ 110

Total ..................

+ 395

+ 500

+ 895

Le budget 2001, construit sur l'hypothèse d'un baril à 20 dollars et d'un dollar à 6,47 francs, a prévu une majoration de 698 millions de francs de la dotation carburants.

Ce montant, déjà inférieur au " rattrapage " nécessaire en 2000, l'est d'autant plus évidemment que le baril apparaît déjà durablement supérieur à 30 dollars et le dollar à 7,50 francs11(*).

Il semble assez certain que la dotation initiale sera insuffisante et qu'un abondement en cours d'exercice sera à nouveau nécessaire.

* 11. Cours au 23 novembre 2000 : baril à 33,3 $ USD ; dollar à 7,8 FF