Titre : Sénat rapport d'activité 2005 Photos illsutration du sénat
Lien : radiographie du sénat Lien : 2005 en chiffres Lien : le sénat et les sénateurs
Lien : édito
Lien : bilan des groupes parlemantaires
Lien : solidarité
Lien : finances publiques
Lien : le contrôle au quotidien
Lien : justice
Lien : recherche - éducation - culture
Lien : économie
Lien : collectivités
Lien : santé
Lien : territoires
Lien : agriculture
Lien : énergie
Lien : environnement
Lien : europe
Lien : international
Lien : évènements


Titre : recherche Photo illustration recherche

Un défi majeur pour la France
Le Pacte national pour la recherche répond à l'attente de la communauté scientifique et scelle la reconnaissance des chercheurs par la Nation.
Il débouche sur un effort financier sans précédent pour la recherche, dans un contexte budgétaire marqué par la volonté de contenir les dépenses publiques : un milliard d'euros supplémentaire et 3000 postes de chercheurs ont été dégagés. Le projet de loi de programme pour la recherche, adopté en 1re lecture par le Sénat le 21 décembre 2005, constitue le volet législatif de ce Pacte.
Il se traduira par un engagement financier de 24 milliards d'euros en 2010.
La volonté politique de développement de la recherche française est clairement affichée ; les structures, à l'initiative des acteurs eux-mêmes, sont améliorées dans leur nature et leur fonctionnement. La place et le rôle de l'université sont précisés. Parallèlement à cette réforme, c'est une nouvelle organisation de la recherche qui est proposée : le Pacte va dans le sens d'une meilleure coopération entre le monde économique, l'université et la recherche dont les liens sont aujourd'hui insuffisants. Les collectivités territoriales sont associées à ce renouveau de notre dispositif. L'ouverture sur la coopération, nationale, européenne et internationale, y est clairement évoquée.
Très mobilisé par l'avenir de la recherche en France depuis plusieurs années, le Sénat a constitué une commission spéciale, composée des commissions compétentes, pour examiner le texte. Il a souhaité notamment améliorer le pilotage du système de recherche, affirmer plus clairement la programmation des moyens jusqu'en 2010 et améliorer les conditions d'activité des chercheurs.
 


   
Les rapports de l'Office parlementaire
d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)

L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, créé par la loi du 8 juillet 1983 à la suite d'un vote unanime du Parlement, a pour mission "d'informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique afin, notamment, d'éclairer ses décisions". A cet effet, l'Office "recueille des informations, met en oeuvre des programmes d'études et procède à des évaluations".
L'OPECST est une structure originale : composée de dix-huit députés et de dix-huit sénateurs, elle est commune à l'Assemblée nationale et au Sénat. Ses membres sont désignés de façon à assurer une représentation proportionnelle des groupes politiques.
Cette année, l'Office a rendu publics les rapports suivants :
La place des biotechnologies en France et en Europe (27 janvier) ;
Le renforcement de la veille sanitaire et du contrôle
de la sécurité sanitaire des produits destinés à l'homme : l'application de la loi du 1er juillet 1998 (15 février) ;
L'état d'avancement et les perspectives des
recherches sur la gestion des déchets radioactifs
(16 mars) ;
Le risque épidémique (10 mai) ;
La voiture propre (13 décembre).

www.senat.fr/opecst/index.html

La délégation à la planification a publié en 2005 trois rapports consultables sur :
www.senat.fr/rapcomdir/crplan.html
 


Titre : éducation Photo illustration éducation
Un nouvel avenir pour l'école
150 000 jeunes quittent, chaque année, le système scolaire sans diplôme ni qualification et le plus souvent dépourvus de perspectives d'avenir. La loi du 23 avril 2005 entend répondre au défi de mener 100 % des jeunes à un diplôme ou à une qualification reconnue.
Ce texte, préparé à l'issue du débat national sur l'avenir de l'école, auquel plus d'un million de Français a participé, met en oeuvre trois priorités pour élever le niveau de formation des jeunes :
faire réussir tous les élèves avec un socle commun de connaissances et de compétences indispensables que tous les jeunes devront maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire ;
renforcer et améliorer l'enseignement des langues ;
réformer la formation des maîtres : les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM) prendront le statut d'école intégrée aux Universités et un "cahier des charges" national garantira le caractère professionnel de la formation.
Par ailleurs, le texte engage la modernisation de l'Éducation nationale selon trois axes :
faire respecter les valeurs de la République ;
mieux organiser les établissements et les enseignements ;
améliorer la gestion et l'évaluation du système éducatif, avec notamment la création d'un Haut Conseil de l'Éducation qui doit donner au Gouvernement des avis sur les questions relatives à la pédagogie et aux programmes, à l'organisation et aux résultats du système éducatif ainsi qu'à la formation des enseignants. En adoptant ce texte, le Sénat a souhaité donner un "souffle nouveau" à l'école, grâce à son ambition affichée de faire réussir l'ensemble des élèves. Pour les sénateurs, cette loi répond aux défis majeurs que l'école doit relever.
 


   
Forum des jeunes pour la Citoyenneté
Le 28 septembre, le Sénat a ouvert ses portes aux 17-25 ans pour le Forum des jeunes pour la Citoyenneté. Représentant 11,5 % de la population, soit plus de 7 millions de personnes, cette tranche d'âge est en effet confrontée à un moment décisif de la vie : le passage dans le monde du travail, celui des orientations et des choix cruciaux. Le Forum des Jeunes pour la Citoyenneté avait donc pour ambition d'apporter des réponses claires aux problèmes concrets qui se posent aux jeunes d'aujourd'hui.
 


   
Parlement des jeunes du Monde
331 jeunes sénateurs d'un jour, rassemblés par le Rotary et venus de 25 pays, se sont retrouvés au Sénat pour le Parlement des Jeunes du Monde le 19 mars. Agés de 16 à 19 ans, ces "sénateurs d'un jour" ont pris la parole au cours d'une rencontre exceptionnelle afin de dresser un état des lieux de la citoyenneté des jeunes et livrer leur vision du monde.
 


Titre : culture Photo illustration culture
Journées européennes du Patrimoine
Le Sénat a ouvert ses portes au public les 17 et 18 septembre à l'occasion des Journées européennes du Patrimoine.
Le Palais du Luxembourg (le Sénat) ainsi que le Petit Luxembourg
(la Présidence du Sénat) ont une nouvelle fois fait partager
leurs innombrables richesses au public à l'occasion de ces
deux journées.
Et, nouveautés de l'année 2005, la commission des Finances,
la salle Clémenceau et le studio Public Sénat ont pu également
être visités.
Une opération couronnée de succès avec plus de 27 000 visiteurs.
 


  Photo illustration culture
Trésors du Sénat
"D'encre et de Lumières" est un ouvrage qui propose aux lecteurs un chemin insolite pour parcourir l'Histoire de France. Des itinéraires secrets dévoilent les collections uniques de gravures, d'estampes, de recueils d'expéditions et d'atlas de voyages, d'éditions originales, de pamphlets, d'archives, de comptes-rendus, et même de photographies qui font de la bibliothèque du Sénat l'une des plus belles d'Europe. On y découvre la première esquisse de la coupole de Delacroix, mais également une collection unique de 400 000
volumes commencée sous le Sénat conservateur du Ier Empire,
enrichie par la Chambre des pairs, puis régulièrement complétée par le Sénat impérial et enfin par le Sénat de la République. 54 "trésors", qui racontent l'histoire des Français et l'évolution du livre, ont ainsi été choisis, dont notamment les recueils de gravures de Piranèse ou Clérisseau, le Sacre de Louis XV, des libelles révolutionnaires, des caricatures inédites des pairs de France, des manuscrits de Victor Hugo et de Jean Jaurès ou les photos inédites du reboisement de la France de 1877.
 


 
Concours du meilleur journal de classe et Hercules de l'Histoire
Le concours du meilleur journal de classe s'appuie sur la semaine de la presse à l'école pour sensibiliser les
jeunes de CM1, CM2, 6e et 5e au rôle des médias et au travail des sénateurs, à travers la rédaction d'un
numéro spécial du journal d'information pour enfants "Mon Quotidien".
3 800 élèves ont participé au concours dont les prix ont été remis au Sénat le 8 juin.
Le concours des Hercules de l'Histoire, co-organisé avec le Mémorial de Caen, s'adresse aux élèves des collèges et de l'enseignement professionnel. Il vise également à faire connaître le rôle et le travail du Sénat au travers de questionnaires portant sur l'histoire et l'éducation civique. 35 000 élèves ont participé à l'édition 2005 et la remise des prix s'est déroulée au Sénat le 22 juin.


Retour en haut de page