Allez au contenu, Allez à la navigation

BOZZI Jacques

Ancien sénateur des Ardennes

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 19 juin 1955 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

1949 , 1950 , 1951 , 1952 , 1953 , 1954 , 1955

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

BOZZI (Jacques)

Né le 24 avril 1883 à Pila-Canale (Corse)

Décédé le 25 mai 1961 à Charleville (Ardennes)

Membre de la première Assemblée nationale Constituante (Ardennes)

Sénateur des Ardennes de 1948 à 1955

Après l'obtention d'une licence ès lettres et d'un diplôme d'études supérieures de philosophie, Jacques Bozzi est nommé professeur au lycée Chanzy de Charleville, dans les Ardennes. Il s'intéresse rapidement à la vie politique locale, et devient en 1925 conseiller municipal et adjoint au maire de Charleville ; il est également élu conseiller général du canton de Charleville.

Membre de la Ligue des Droits de l'homme, il accède rapidement à la présidence de la Fédération des Ardennes de cette association.

Durant la deuxième guerre mondiale, il participe activement à la Résistance dans le réseau Libération-Nord. Arrêté par les Allemands, il est emprisonné à Fresnes de janvier à avril 1944, puis placé en résidence surveillée jusqu'à la Libération.

Désigné comme maire de Charleville, en octobre 1944, il est confirmé dans ces fonctions lors des municipales de mai 1945.

Réélu au conseil général des Ardennes en octobre 1945, il en devient président. Il est également élu du département des Ardennes à la première Assemblée Constituante : tête de la liste SFIO qui recueille 36 163 suffrages sur 119 205 suffrages exprimés, il remporte son siège au quotient.

Il n'est pas candidat à la seconde Constituante, mais se présente en revanche comme candidat SFIO aux élections du 8 décembre 1946 au Conseil de la République ; avec 116 voix sur 553 suffrages exprimés, il n'est pas élu.

A nouveau candidat au Conseil de la République le 7 novembre 1948 en tête de la liste SFIO, il est alors élu au 2e tour, avec 366 voix sur 947 suffrages exprimés. Membre du groupe socialiste, il siège aux Commissions de l'intérieur, et du suffrage universel. Il n'intervient pas en séance publique, et se consacre entièrement à ses mandats locaux : il est réélu, au 2e tour, conseiller général de Charleville, puis président du conseil général en octobre 1951, et en avril 1955 ; il est également réélu maire de Charleville en mai 1953.

Il n'est pas reconduit dans son mandat sénatorial en juin 1955 : il est alors en 2e position sur la liste SFIO qui n'a aucun élu, et obtient 283 voix sur 950 exprimées au 1" tour, et 419 voix sur 943 exprimées au 2e tour.

Il se retire alors de la vie politique nationale.

Jacques Bozzi était chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'Instruction publique.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Jacques BOZZI,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 24 avril 1883
Décédé le 25 janvier 1961
Profession
Professeur de lycée
Département
Ardennes