Allez au contenu, Allez à la navigation

CARDIN René

Ancien sénateur de l'Eure

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

CARDIN (René)

Né le 17 décembre 1896 à Prey (Eure)

Décédé le 19 juin 1963 à Prey

Conseiller de la République de l'Eure de 1946 à 1948

Après l'obtention d'un diplôme pratique d'agriculture, René Cardin dirige une exploitation dans son village natal. Il s'intéresse rapidement au système coopératif, et siège à la fédération départementale des coopératives d'approvisionnement, à la coopérative agricole de l'Eure, et également au syndicat d'adduction d'eau de l'Eure ; il préside d'ailleurs chacun de ces organismes lorsqu'il est élu au Conseil de la République.

Membre du conseil municipal de Prey en 1929, il en devient maire en 1935.

Ses qualités de gestionnaire le conduisent également à siéger à la commission départementale de l'habitat rural, ainsi qu'à la caisse de crédit mutuel agricole de l'Eure, dont il devient administrateur. Rejoignant, après la guerre, le MRP, il est par deux fois candidat sur la liste de ce parti aux Constituantes de 1945 et 1946, sans cependant être élu.

Il accède en revanche sans difficulté au Conseil de la République aux élections du 8 décembre 1946 : il obtient alors dans le département de l'Eure 204 voix sur 671 suffrages exprimés, et remporte ainsi le siège attribué dans le cadre départemental. Inscrit au groupe du MRP, il est nommé membre de la Commission des moyens de communication et des transports, et de la Commission de l'agriculture.

Très absorbé par ses multiples fonctions locales, René Cardin se manifeste peu au Conseil de la République : il intervient dans la discussion, en décembre 1947, sur l'octroi de prêts du Crédit agricole à certains prisonniers, rapatriés et anciens déportés, et dépose deux propositions de résolution, sur la livraison de céréales par les agriculteurs, et sur le projet de construction d'un tunnel sous la Manche.

A nouveau candidat aux élections du 7 novembre 1948, René Cardin est victime du succès de la liste de Concentration républicaine, menée par le maire d'Evreux, Georges Bernard, qui remporte les deux sièges à pourvoir.

Lui-même, en tête de la liste d'Action républicaine, agricole, familiale, économique et sociale, n'obtient que 126 voix sur 1147 suffrages exprimés.

A nouveau tête de liste du MRP aux législatives du 17 juin 1951, il ne recueille que 11 576 voix sur 142 696 suffrages exprimés, et est exclu de la représentation par le jeu des apparentements entre les listes SFIO et RGR.

Il se présente encore, comme candidat isolé, le 19 juin 1955, mais ne recueille alors, au premier tour, que 92 voix sur 1149 suffrages exprimés.

René Cardin se consacre alors à son domaine de Prey, où il meurt le 19 juin 1963.

Il était titulaire de la Croix de guerre 1914-1918.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. René CARDIN,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 7 décembre 1896
Décédé le 19 juin 1963
Profession
Exploitant agricole
Département
Eure