Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2004 > Départements > Haut-Rhin - 68

Image : 68 - Département du Haut-Rhin
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin Durée du mandat
68 Haut-Rhin 4 sièges Election au scrutin proportionnel de listes à un tour Sénateurs élus pour neuf ans

Résultats

Haut-Rhin : résultats définitifs

Résultat des listes
N° de liste Conduite par
Nuance
Voix
%Exp
Nbre élus
%SAP
01 DANESI René
LDD
240
13,33%
-
0,00%
02 HAENEL Hubert
LUMP
532
29,56%
2
50,00%
03 MEYER Gilbert
LDD
208
11,56%
-
0,00%
04 GISSINGER Dominique
LDV
56
3,11%
-
0,00%
05 BUTTNER Charles
LUDF
185
10,28%
-
0,00%
06 BOCKEL Jean-Marie
LGAU
498
27,67%
2
50,00%
07 SCHWAB Christine
LDV
21
1,17%
-
0,00%
08 MARCHAL Colette
LEC
26
1,44%
-
0,00%
09 BINDER Patrick
LFN
21
1,17%
-
0,00%
10 CHATON Christian
LXD
13
0,72%
-
0,00%
Liste d'élus
N° de liste N° candidat Nom Prénom Nuance
02 1 HAENEL Hubert UMP
06 1 BOCKEL Jean-Marie SOC
02 2 TROENDLE Catherine UMP
06 2 SCHILLINGER Patricia SOC

Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Notices et portraits

Haut-Rhin (68) - M. Hubert Haenel réélu : Notice biographique sur le site du Sénat

Elections-sénatoriales-68-BIO    Catherine Troendlé, nouvelle sénatrice UMP du Haut-Rhin
COLMAR, 26 sept (AFP)
- Catherine Troendlé, 43 ans, élue dimanche sénatrice UMP du Haut-Rhin sur la liste du sénateur sortant Hubert Haenel, est depuis 1989 l'assistante parlementaire du député-maire (UMP) de Saint-Louis (Haut-Rhin) Jean Ueberschlag.    Mme Troendlé, diplômée en droit privé, est conseillère régionale d'Alsace depuis mars dernier.    Elle est également depuis 2001 maire de Ranspach-le-Bas, une commune située dans les environs de Mulhouse, après avoir été adjointe au maire de 1995 à 2001.    Mme Troendlé est aussi vice-présidente de la communauté de communes Portes du Sundgau depuis 2001.    Elle est mariée et mère de deux enfants.    ez/dro/sd/chl/reb

Elections-sénatoriales-68-BIO    Jean-Marie Bockel, nouveau sénateur PS du Haut-Rhin  
COLMAR, 26 sept (AFP) -
Le maire PS de Mulhouse (Haut-Rhin) Jean-Marie Bockel, élu sénateur dimanche, préside depuis 2001 l'Association des maires des grandes villes de France (AMGV).    Fervent défenseur du "oui" à la constitution européenne, cet avocat de profession âgé de 54 ans a effectué l'essentiel de sa carrière à Mulhouse dont il est devenu le maire en 1989.    Il est pour la première fois élu député PS du Haut-Rhin en 1981, un siège qu'il conservera en 1986 et 1988, perdra en 1993, retrouvera en 1997 pour le céder à nouveau lors des législatives de 2002.    Benjamin du gouvernement Fabius en 1984, il est secrétaire d'Etat puis ministre du Commerce, de l'Artisanat et de l'Industrie.    En 2001, il se se positionne "dans la sensibilité sociale-libérale" du PS en créant le club de réflexion "Gauche moderne", se situant désormais clairement au centre-gauche de l'échiquier politique.    Jean-Marie Bockel s'était déjà présenté lors des sénatoriales de 1995 mais avait été battu.   ez/dro/chl/abl Elections-sénatoriales-68-BIO    Patricia Schillinger, nouvelle sénatrice PS du Haut-Rhin
COLMAR, 26 sept (AFP) -
Patricia Schillinger, 41 ans, élue dimanche sénatrice PS du Haut-Rhin sur la liste menée par le maire de Mulhouse Jean-Marie Bockel, a entamé une carrière politique en 2001, après s'être pendant plusieurs années investie dans la vie associative locale.    Mme Schillinger, une aide-soignante qui travaille à Bâle (Suisse), est depuis 2001 adjointe au maire de Hégenheim, une commune de 2.900 habitants située dans la région des Trois Frontières (frontalière à la fois de la Suisse et de l'Allemagne).    Mme Schillinger, qui a rejoint le PS en 2002, s'était présentée aux dernières élections cantonales à Huningue (Haut-Rhin), obtenant un score de 15,74% au premier tour dans un canton traditionnellement défavorable à la gauche.    Elle est mariée et mère de deux enfants.    ez/dro/sd/chl/reb

Dépêches et informations


Elections sénatoriales-68    Forte poussée socialiste et féministe dans le Haut-Rhin   

COLMAR, 26 sept 2004 (AFP)
- Le Parti socialiste a enregistré une forte progression dans le Haut-Rhin, où la liste Jean-Marie Bockel a remporté à la surprise générale deux des quatre sièges de sénateurs à pourvoir.   
Alors que la victoire du maire PS de Mulhouse, qui avait manqué de peu son entrée au Sénat en 1995, était largement attendue, celle de Patricia Schillinger, une aide soignante de 41 ans, travaillant à Bâle, qui était numéro deux sur sa liste, a créé la surprise dans le Haut-Rhin.   
La liste Bockel, qui a profité de la dispersion de la droite et fait alliance avec les Verts, a remporté 498 voix contre 532 voix à la liste du sénateur sortant Hubert Haenel (UMP). Ce dernier a entraîné dans son sillage l'élection de Catherine Troendlé, maire de Ranspach-le-Bas (Haut-Rhin), qui était jusqu'à présent l'assistante parlementaire du député UMP Jean Ueberschlag.
  Les grands perdants ont été le député-maire (UMP) de Colmar, Gilbert Meyer, qui se présentait sur une liste UMP dissidente ainsi que le président UDF du conseil général du Haut-Rhin, Charles Buttner, qui n'ont obtenu respectivement que 208 et 185 voix.    ez/spi/pfa/ei
 
Sénateurs renouvelables
Daniel Eckenspieller
UMP
Hubert Haenel
UMP
Jean-Louis Lorrain
UMP
Siège supplémentaire - 2004