Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2004 > Départements > Haute-Saône - 70

Image : 70 - Département de la Haute-Saône
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin Durée du mandat
70 Haute-Saône 2 sièges Election au scrutin majoritaire nominal à deux tours Sénateurs élus pour neuf ans

Résultats


Haute-Saône : premier tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu
Voix
%Exp
01 SAINTIGNY Martine
DVD
-
9
0,96%
02 KRATTINGER Yves
SOC
Elu
474
50,64%
03 MICHEL Jean-Pierre
DVG
-
435
46,47%
04 JEANMOUGIN Anne-Marie
FN
-
7
0,75%
05 GAUTHIER Charles
UMP
-
416
44,44%
06 HAGEMANN Marie-Odile
UMP
-
422
45,09%
07 DUMORA Maryvonne
COM
-
33
3,53%
08 GRANDJEAN Jean-Luc
COM
-
36
3,85%
09 VOLA Yves
ECO
-
4
0,43%

Haute-Saône - Résultat du second tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu(2)
Voix
%Exp
03 MICHEL Jean-Pierre
DVG
Elu
465
50,11%
06 HAGEMANN Marie-Odile
UMP
-
463
49,89%

Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Notices et portraits

Tous les Sénateurs élus dès l'annonce des résultats définitifs

Haute-Saône (70) - M. Yves Krattinger réélu : Notice biographique sur le site du Sénat

Elections-sénatoriales-PHYSIO-70    La gauche réussit un doublé historique en Haute-Saône    VESOUL, 26 sept 2004 (AFP) - Yves Krattinger (PS), président du conseil général de Haute-Saône, et Jean-Pierre Michel (DVG, soutenu par le PS) ont été élus dimanche sénateurs de Haute-Saône, permettant à la gauche de réussir un doublé historique dans ce département traditionnellement de droite.    Yves Krattinger, 55 ans, se représentait pour la troisième fois en deux ans devant les 954 grands électeurs de Haute-Saône. Battu d'une voix par son adversaire de droite lors d'une sénatoriale partielle en septembre 2002, il avait bénéficié d'une annulation de l'élection qui lui avait permis de l'emporter lors d'une nouvelle sénatoriale organisée en février 2003.    Victorieux, l'année dernière, au premier tour de l'élection par 23 voix d'avance sur le candidat de l'UMP, il a de nouveau été élu dimanche dès le 1er tour, devançant Marie-Odile Hagemann, la candidate UMP de 52 voix.    Au second tour, cette dernière a dû s'incliner devant l'ancien chevènementiste et conseiller général d'Héricourt-ouest, Jean-Pierre Michel (PS), 66 ans, qui l'emporte par deux voix seulement et retrouve ainsi un mandat de parlementaire, deux ans après avoir été battu lors des législatives de 2002.    L'UMP, qui présentait deux candidats au total, n'a pas pu stopper la reconquête du département par la gauche qui a augmenté le nombre de grands électeurs lui étant favorable en Haute-Saône à la faveur de sa progression au sein du conseil général de Haute-Saône et du conseil régional de Franche-Comté lors des élections de mars dernier.    smk-ez/frd/ei

Elections-sénatoriales-70-BIOS    Jean-Pierre Michel, nouveau sénateur PS de Haute-Saône    VESOUL, 26 sept (AFP) - Jean-Pierre Michel, élu dimanche sénateur PS de Haute-Saône, est ancien député et maire socialiste d'Héricourt (Haute-Saône).    Jean-Pierre Michel a rejoint les rangs du PS en juin dernier, aux côtés de l'ensemble des membres de l'association pour une gauche républicaine (AGR), à laquelle il appartenait.    Il avait d'abord fait partie du MDC de Jean-Pierre Chevènement et soutenu ce dernier à l'élection présidentielle de 2002. L'AGR avait été créée en réaction à la position du Pôle républicain, qui se voulait au-delà de la gauche et de la droite.    Longtemps député de Haute-Saône, ce magistrat à la retraite de 66 ans, s'est fait connaître comme l'un des instigateurs du PACS. Il a été battu lors des législatives de 2002.    Jean-Pierre Michel est conseiller général du canton d'Héricourt-ouest depuis 1992.    smk/ez/sd/ei

Dépêches et informations

Toutes les informations en "temps réel"
Elections-sénatoriales-PHYSIO-70    La gauche réussit un doublé historique en Haute-Saône
VESOUL, 26 sept 2004 (AFP) -
Yves Krattinger (PS), président du conseil général de Haute-Saône, et Jean-Pierre Michel (DVG, soutenu par le PS) ont été élus dimanche sénateurs de Haute-Saône, permettant à la gauche de réussir un doublé historique dans ce département traditionnellement de droite.    Yves Krattinger, 55 ans, se représentait pour la troisième fois en deux ans devant les 954 grands électeurs de Haute-Saône. Battu d'une voix par son adversaire de droite lors d'une sénatoriale partielle en septembre 2002, il avait bénéficié d'une annulation de l'élection qui lui avait permis de l'emporter lors d'une nouvelle sénatoriale organisée en février 2003.    Victorieux, l'année dernière, au premier tour de l'élection par 23 voix d'avance sur le candidat de l'UMP, il a de nouveau été élu dimanche dès le 1er tour, devançant Marie-Odile Hagemann, la candidate UMP de 52 voix.    Au second tour, cette dernière a dû s'incliner devant l'ancien chevènementiste et conseiller général d'Héricourt-ouest, Jean-Pierre Michel (PS), 66 ans, qui l'emporte par deux voix seulement et retrouve ainsi un mandat de parlementaire, deux ans après avoir été battu lors des législatives de 2002.    L'UMP, qui présentait deux candidats au total, n'a pas pu stopper la reconquête du département par la gauche qui a augmenté le nombre de grands électeurs lui étant favorable en Haute-Saône à la faveur de sa progression au sein du conseil général de Haute-Saône et du conseil régional de Franche-Comté lors des élections de mars dernier.    smk-ez/frd/ei
 
Sénateurs renouvelables
Bernard Joly
RDSE
Yves Krattinger
Soc