Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2004 > Départements > Vaucluse - 84

Image : 84 - Département du Vaucluse
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin Durée du mandat
84 Vaucluse 3 sièges Election au scrutin majoritaire nominal à deux tours Sénateurs élus pour neuf ans

Résultats


Vaucluse : premier tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu
Voix
%Exp
01 MEFFRE CHRISTIAN
UDF
-
59
5,13%
02 DUFAUT ALAIN
UMP
-
499
43,43%
03 MILON ALAIN
UMP
-
453
39,43%
04 ANDRIEU JEAN CLAUDE
UMP
-
404
35,16%
05 BOMPARD JACQUES
FN
-
111
9,66%
06 CASTELLI ANDRE
COM
-
86
7,48%
07 MOUREAU GUY
COM
-
68
5,92%
08 AUBERT NICETTE
COM
-
79
6,88%
09 ROUSSET ROUARD YVES
DVD
-
130
11,31%
10 GIRO MAURICE
UMP
-
95
8,27%
11 BERNARD XAVIER
DIV
-
48
4,18%
12 PEYRON JEAN LOUIS
VEC
-
26
2,26%
13 HAUT CLAUDE
SOC
-
439
38,21%
14 GROS CHRISTIAN
SOC
-
340
29,59%
15 LOVISOLO MAURICE
SOC
-
364
31,68%
16 FONTAINE JEAN LOUIS
DIV
-
8
0,70%
17 BERNARD SARAH
DIV
-
14
1,22%
18 CROS MARIE JOSEE
EXD
-
5
0,44%

Vaucluse : second tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu
Voix
%Exp
09 ROUSSET ROUARD YVES
DVD
-
140
12,22%
02 DUFAUT ALAIN
UMP
Elu
586
51,13%
04 ANDRIEU JEAN CLAUDE
UMP
-
493
43,02%
03 MILON ALAIN
UMP
Elu
547
47,73%
13 HAUT CLAUDE
SOC
Elu
571
49,83%
15 LOVISOLO MAURICE
SOC
-
433
37,78%
06 CASTELLI ANDRE
COM
-
300
26,18%

Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Notices et portraits

Tous les Sénateurs élus dès l'annonce des résultats définitifs
Vaucluse (84) - M. Alain Dufaut réélu : Notice biographique sur le site du Sénat
Vaucluse (84) - M. Claude Haut réélu : Notice biographique sur le site du Sénat

Elections-sénatoriales-84   Alain Milon, nouveau sénateur UMP du Vaucluse    

AVIGNON, 26 sept (AFP) - L'UMP Alain Milon, 57 ans, élu dimanche sénateur du Vaucluse, est maire de Sorgues et conseiller général du Vaucluse.   
Né le 16 septembre 1947 à Bully-les-Mines (Pas-de-Calais), ce médecin a débuté sa carrière politique comme conseiller général du Vaucluse en 1985 (réélu en 1992, 1998 et 2004) avant d'être élu maire de Sorgues en 1989 (réélu en 1995 et 2001).   
M. Milon a également siégé au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur de 1993 à 2001, avant de démissionner conformément à la loi sur le cumul des mandats, préférant conserver ses sièges de conseiller général et de maire.    cr/sd/abl


Dépêches et informations

Toutes les informations en "temps réel"

Elections-sénatoriales -84-   Vaucluse: deux sièges de sénateurs à l'UMP, un au PS  

  AVIGNON, 26 sept 2004 (AFP) - L'UMP a remporté dimanche un deuxième siège lors des élections sénatoriales dans le Vaucluse, tandis que le socialiste Claude Haut, président du conseil général, conserve son siège de sénateur.    Le sénateur UMP sortant et conseiller général, Alain Dufaut, a également été réélu, et le maire UMP de Sorgues, Alain Milon, fait son entrée au palais du Luxembourg.    Dix-huit candidats briguaient les trois sièges de sénateurs, élus au scrutin majoritaire à deux tours, le Vaucluse comptant un siège de plus après la réforme du Sénat de juillet 2003.    En 1995, Claude Haut avait créé la surprise en emportant l'un des deux sièges détenus auparavant par un RPR et un UDF, profitant de rivalités au sein de la droite.    Celle-ci se présentait toujours aussi désunie aux sénatoriales de ce dimanche. L'UMP soutenait outre M. Dufaut, deux autres candidats, Alain Milon, ainsi que le maire de Carpentras Jean-Claude Andrieu (ex-UDF) qui, arrivé en quatrième position au second tour, rate son entrée au Sénat.    Deux autres candidats, à droite, le député UMP Maurice Giro, maire de Cavaillon, ainsi que le producteur de cinéma, Yves Rousset-Rouard, maire DVD de Ménerbes, sont venus jouer les trublions, concourant en "candidats libres", malgré l'avertissement de Jean-Claude Gaudin, président de l'UMP par intérim, venu récemment à Carpentras. "Ceux qui divisent, peuvent nous empêcher de gagner ces trois sièges" dans le Vaucluse, avait-il prévenu.    Maurice Giro a retiré sa candidature entre les deux tours. En revanche, Yves Rousset-Rouard l'a maintenue.    L'UDF avait engagé un seul candidat, Christian Meffre, adjoint au maire de Gigondas.    A gauche, l'union n'était pas non plus à l'ordre du jour, puisque outre les trois candidats soutenus par le PS - le sortant Claude Haut, Christian Gros, maire de Monteux, et Maurice Lovisolo, maire de La Tour d'Aigues -, trois candidats communistes, un DVG et un Vert briguaient également les suffrages des 1.177 grands électeurs du département.    cr/sla/db/ei


 
Sénateurs renouvelables
Alain Dufaut
UMP
Claude Haut
Soc
1 siège supplémentaire - 2004