Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2004 > Départements > Essonne - 91

Image : 91 - Département de l'Essonne
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin Durée du mandat
91 Essonne 5 sièges Election au scrutin proportionnel de listes à un tour Sénateurs élus pour six ans

Résultats

Essonne : résultats définitifs

Résultat des listes
N° de liste Conduite par
Nuance
Voix
%Exp
Nbre élus
%SAP
01 M. François PELLETANT
DVD
111
4,85%
-
0,00%
02 M. Vincent DELAHAYE
UDF
221
9,65%
-
0,00%
03 M. Xavier DUGOIN
DVD
156
6,81%
-
0,00%
04 M. Laurent BETEILLE
UMP
263
11,48%
1
20,00%
05 M. Jean-Patrick LE DUC
VEC
83
3,62%
-
0,00%
06 M. Michel de ROSTOLAN
FN
15
0,65%
-
0,00%
07 M. Paul LORIDANT
DVG
183
7,99%
-
0,00%
08 M. Jean-Yves GENESTE
RDG
15
0,65%
-
0,00%
09 M. Jean-Luc MELENCHON
SOC
796
34,74%
3
60,00%
10 M. Christian SCHOETTL
DVD
88
3,84%
-
0,00%
11 M. Serge DASSAULT
UMP
359
15,67%
1
20,00%
12 M. Régis ORIENT
EXD
1
0,04%
-
0,00%
 
Liste d'élus
N° de liste N° candidat Nom Prénom Nuance
04 1 BETEILLE Laurent UMP
09 1 MELENCHON Jean-Luc SOC
09 2 CAMPION Claire-Lise SOC
09 3 VERA Bernard COM
11 1 DASSAULT Serge UMP

Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Notices et portraits

Tous les Sénateurs élus dès l'annonce des résultats définitifs
Essonne (91) - M. Laurent Béteille réélu : Notice biographique sur le site du Sénat Essonne (91) - Mme Claire-Lise Campion réélue : Notice biographique sur le site du Sénat
Essonne (91) - M. Jean-Luc Melenchon : Notice biographique sur le site du Sénat

Elections-sénatoriales-75-BIO    Jean-Luc Mélenchon, nouveau sénateur PS de l'Essonne
PARIS, 26 sept (AFP)
- Jean-Luc Mélenchon, 53 ans, élu dimanche sénateur PS de l'Essonne, a été ministre délégué à l'Enseignement professionnel de 2000 à 2002, dans le gouvernement de Lionel Jospin.    Ancien trotskyste, M. Mélenchon est, au sein du PS, l'un des dirigeants du courant Nouveau Monde, créé en 2002 à la suite d'une alliance avec Henri Emmanuelli.    Ancien conseiller général de l'Essonne (1985-1992 et 1998-2004), il a déjà siégé au Sénat (1986-2000) comme élu de l'Essonne et a été secrétaire de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées (1995-1998).    Né le 19 août 1951 à Tanger (Maroc), Jean-Luc Mélenchon, professeur de lettres, est entré au bureau national de l'UNEF-ID en 1974, avant d'adhérer en 1977 au PS, dont il est membre du conseil national depuis 1993.    nd/sp
91  Bernard Vera, nouveau sénateur PCF de l'Essonne   

EVRY, 26 sept (AFP) -
Bernard Vera, 54 ans, élu dimanche sénateur de l'Essonne, est le premier sénateur PCF de ce département depuis 1989.   
Il était troisième sur la liste menée par l'ancien ministre socialiste Jean-Luc Mélenchon.   
Maire de Briïs-sous-Forges depuis 2001, il est également président du Syndicat d'eau et d'assainissement de la région de Limours.   
Investi dans le mouvement syndical lycéen et étudiant, M. Vera a rejoint le PCF dans les années 70. Il est alors secrétaire national de l'association "Les pionniers" et ce jusqu'au début des années 80.   
Ce professeur d'éducation physique est actuellement en activité à temps partiel au collège de Bures-sur-Yvette (Essonne).    sma/sd/reb

Elections-sénatoriales-77-BIO    Serge Dassault, nouveau sénateur UMP de l'Essonne

   MELUN, 26 sept (AFP) - L'industriel Serge Dassault, 79 ans, élu dimanche sénateur UMP de l'Essonne, est maire de Corbeil-Essonnes depuis 1995 et conseiller général de l'Essonne depuis 1988.    Le fils du constructeur aéronautique Marcel Dassault est également le numéro un de la presse en France, depuis qu'il a pris en juin dernier le contrôle de la Socpresse, dont le Figaro est le titre phare.    Serge Dassault, qui a commencé sa carrière en 1955 à la Générale aéronautique Marcel Dassault, est aujourd'hui PDG du Groupe industriel Marcel Dassault, conseiller et président d'honneur de Dassault aviation.    Il est entré en politique en 1983, lorsqu'il a été élu conseiller municipal de Corbeil-Essonnes. Il a ensuite siégé au conseil régional d'Ile-de-France de 1986 à 1995.    Né le 4 avril 1925 à Paris, polytechnicien et ingénieur aéronautique, Serge Dassault, grand officier de la légion d'honneur, est notamment vice-président de l'Association européenne des constructeurs de matériel spatial (AECMA) depuis 1994.    nd/ei


Dépêches et informations

Toutes les informations en "temps réel"

Elections-Sénatoriales-91    La droite divisée chute d'un siège en Essonne   

EVRY, 26 sept 2004 (AFP) - En Essonne la division à droite a permis à la gauche de conquérir un troisième siège de sénateur enlevé par Bernard Vera (PCF), troisième sur la liste menée par l'ancien ministre Jean-Luc Mélenchon (PS), tandis que le patron de la Socpresse Serge Dassault (UMP) devient sénateur à 79 ans.   
La droite classique présentait six listes, le sénateur UMP sortant, Laurent Béteille (263 voix) a été réélu à la tête d'une liste dissidente, mais loin derrière la liste officiellement investie par l'UMP, menée par l'industriel Serge Dassault (359 voix).   
Le mandat de sénateur est le premier mandat national de M.Dassault, maire de Corbeil-Essonnes depuis 1995. "La proximité a joué", expliquait un de ses collaborateurs qui soulignait que, pendant sa campagne des sénatoriales, le nouveau patron de presse avait fait "6.000 kilomètres dans le département, soit 250 kilomètres par jour".   
Xavier Dugoin, ancien président du conseil général RPR, qui avait été démis de son mandat de sénateur au moment de ses ennuis judiciaires, n'a pas réussi son retour sur la scène politique en n'obtenant que 156 voix (6,81%).   
A gauche le rassemblement a payé. Jean-Luc Mélenchon, leader du Nouveau Monde avec Henri Emmanuelli, retrouve le Sénat qu'il avait quitté pour devenir ministre délégué à l'enseignement professionnel. Sa remplaçante au Sénat, Claire-Lise Campion retrouve son siège et le premier sénateur communiste essonnien depuis 1986 fait son entrée dans la Haute assemblée avec Bernard Vera, maire de Briis-sous-Forges.   
Elu à la surprise générale en 1986 sous l'étiquette PS, puis à la tête d'une liste qu'il menait avec le PCF en 1995, le sénateur MRC Paul Loridant, maire des Ulis depuis 1975 ne retrouve pas son siège.    sma/dv/ei 


 
Sénateurs renouvelables
Laurent Béteille
UMP
Claire-Lise Campion
Soc
Paul Loridant
CRC
Bernard Mantienne
UC
Max Marest
UMP