www.senat.fr - Elections sénatoriales : 21 septembre 2008
Logo : Sénat - Retour à l'accueil du site www.senat.fr
Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2008  > Départements  > Ain - 01
Image : 01 - Département de l'Ain
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin
01 Ain 3 sièges Election au scrutin majoritaire à deux tours

Résultats

Tous les résultats le 21 septembre à partir de 12h45

Ain : second tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu
Voix
%Exp
01 MAZUIR Rachel
SOC
ELU
771
49,55%
05 BERTHOU Jacques
DVG
ELU
723
46,47%
09 GOY-CHAVENT Sylvie
UMP
ELU
720
46,27%
10 MILLON Charles
UMP
-
634
40,75%
11 GUILLERMIN Henri
UMP
-
675
43,38%
14 CHABRY Jean
DVD
-
516
33,16%
       
Total I
3
4 039
-

Ain : premier tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu(s)
Voix
%Exp
01 MAZUIR Rachel
SOC
-
588
37,96%
02 BEGUET Marie Jeanne
UDFD
-
174
11,23%
03 EXPOSITO Josiane
SOC
-
359
23,18%
04 BERTRAND Hubert
RDG
-
109
7,04%
05 BERTHOU Jacques
DVG
-
509
32,86%
06 VIRARD Philippe
COM
-
61
3,94%
07 GARCIN Célia
COM
-
45
2,91%
08 BORGO Pascal
COM
-
38
2,45%
09 GOY-CHAVENT Sylvie
UMP
-
634
40,93%
10 MILLON Charles
UMP
-
580
37,44%
11 GUILLERMIN Henri
UMP
-
553
35,70%
12 MABILLARD René
DVG
-
20
1,29%
13 WYSSA Olivier
FN
-
23
1,48%
14 CHABRY Jean
DVD
-
209
13,49%
15 VIAL Dominique
DVG
-
19
1,23%
16 PARTENSKY Anne
VEC
-
60
3,87%
17 ROBERT-WYSS Bernadette
VEC
-
50
3,23%
18 PASQUALIN Alain
VEC
-
56
3,62%
19 BUSSY Christian
DVD
-
129
8,33%
      Total  
 
0 Elu(s)
4 216
-

Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Dépêches et biographies

Toutes les informations en "temps réel"
Le Sénateur élu dès l'annonce des résultats définitifs

Dépêche AFP - La gauche continue sa percée dans l'Ain, Charles Millon battu

BOURG-EN-BRESSE, 21 sept 2008 (AFP) - Le PS a gagné deux des trois sièges mis en jeu lors de la sénatoriale dans l'Ain, profitant d'une désunion de la droite provoquée par la tentative de retour de l'ancien ministre de la Défense Charles Millon, arrivé finalement en cinquième position.   

Après avoir conquis les bastions de droite qu'étaient la mairie de Bourg-en-Bresse et le conseil général en mars dernier, le PS a poursuivi dimanche sur sa lancée dans l'Ain et a raflé deux des trois sièges, dont un nouvellement créé.   

En ne présentant que deux candidats au deuxième tour, le président PS du Conseil général de l'Ain Rachel Mazuir et Jacques Berthou, et surtout en faisant preuve d'une grande discipline de vote, la gauche a su profiter d'une droite qui a étalé ses divisions.   
Pour la majorité présidentielle, la déconvenue est cinglante, malgré l'élection de Sylvie Goy-Chavent (UMP) au troisième siège.   

Les résultats du premier tour, qui voyaient Mme Goy-Chavent (UMP) arriver largement en tête et Charles Millon, soutenu par l'UMP, troisième, avec une réserve de voix appréciable, laissaient pourtant augurer d'un résultat bien meilleur.   
Mais un "front anti-Millon" s'est mis en place en milieu de journée, incarné par Jean Chabry, conseiller général SE, mais qui vote avec la droite au département. Cet élu, qui n'a pas caché son hostilité au retour de Charles Millon, s'est maintenu au deuxième tour, sans chance sérieuse d'être élu.   
Il est fort probable que le maire de Meximieux, Christian Bussy, qui a quitté l'UMP après la désignation de M. Millon comme candidat lors des primaires, a également appelé à voter contre l'ancien ministre.   
Chez les responsables locaux de l'UMP, certains reconnaissaient du bout des lèvres le poids des divisions: "les questions de personnes ont fait une part de notre insuccès", a ainsi reconnu le député Charles de la Verpillère.   

"Quand on manque de clarté on s'expose à ce genre de résultats", a également estimé Xavier Breton, autre député UMP de l'Ain.   
Ce dernier a cependant ajouté que la défaite de la droite, et plus particulièrement celle de Charles Millon, était surtout due "à des personnes faibles et fragiles sur un plan politique qui ont cédé à la dictature intellectuelle des médias et de la gauche".
"Il n'y a plus de patron de l'UMP dans l'Ain", a résumé pour sa part un militant UMP présent lors de la proclamation des résultats.   

Du côté du PS, Rachel Mazuir s'est contenté de souligner le caractère "historique" de la victoire de la gauche.   

lg-hap/pre/frd/asl


 
Sénateur(s) renouvelable(s)
Jean-Paul Émin UMP
Jean Pépin UMP
1 nouveau siège à pourvoir