www.senat.fr - Elections sénatoriales : 21 septembre 2008
Logo : Sénat - Retour à l'accueil du site www.senat.fr
Vous êtes ici : Elections sénatoriales 2008  > Départements  > Eure - 27
Image : 27 - Département de l'Ain
Cette page s'actualise automatiquement
toutes les 60 secondes
Dpt Département Nombre de siège(s) à pourvoir Mode de scrutin
27 Eure 3 sièges Election au scrutin majoritaire à deux tours

Résultats

Tous les résultats le 21 septembre à partir de 12h45

Eure : premier tour

N° candidat Nom Prénom
Nuance
Elu(s)
Voix
%Exp
01 BOURDIN Joël
UMP
ELU
976
58,48%
02 PONIATOWSKI Ladislas
UMP
ELU
957
57,34%
03 MAUREY Hervé
MAJ
ELU
906
54,28%
04 TOUCHAGUES Bernard
FN
-
12
0,72%
05 MARTIN Franck
RDG
-
168
10,07%
06 OGER Andrée
COM
-
320
19,17%
07 DESTANS Jean Louis
SOC
-
699
41,88%
08 LEHO Daniel
SOC
-
335
20,07%
09 FIHEY Jacqueline
VEC
-
46
2,76%
10 PESIER Guy
VEC
-
36
2,16%
11 FENAULT Benoît
VEC
-
23
1,38%
      Total  
 
3 Elu(s)
4 478
-

 


Lexique des nuances politiques (sigles utilisés dans les tableaux de résultats)

Dépêches et biographies

Toutes les informations en "temps réel"
Le Sénateur élu dès l'annonce des résultats définitifs

Eure (27) - M. Joël Bourdin réélu : Notice biographique sur le site du Sénat
Eure (27) - M. Ladislas Poniatowski réélu : Notice biographique sur le site du Sénat


Dépêche AFP : Grand chelem dès le premier tour pour la droite dans l'Eure

EVREUX, 21 sept 2008 (AFP) - La droite, qui se présentait unie (UMP-NC) sans la concurrence du Modem, a de nouveau réalisé dimanche le grand chelem dans l'Eure aux élections sénatoriales en conservant dès le premier tour les trois sièges à pourvoir dans ce département.  
Les sénateurs sortants, Joël Bourdin (UMP) et Ladislas Poniatowski (UMP), ont été facilement réélus avec respectivement 58,5% et 57,3% des voix des grands électeurs. Quant au maire NC de Bernay, Hervé Maurey, il emporte avec 54,3% le siège de Jean-Luc Miraux (UMP) qui ne se représentait pas, après sa défaite en mars aux élections municipales de Vernon dont il était maire.   
Le président socialiste du conseil général, Jean-Louis Destans, arrive en quatrième position avec 41,9% des suffrages sans parvenir à contraindre la droite à un second tour. A la tête du département depuis 2004, il réalise toutefois un score très supérieur à celui obtenu lors du précédent scrutin en 1998 par le meilleur des candidats socialistes, Pierre Vittori, (20,8%).   
Derrière lui apparaissent le socialiste Daniel Lého (20,1%), la communiste Andrée Oger (19,2%) et le radical de gauche Franck Martin (10,1%). Le Front national qui avait obtenu 5,8% en 1998 disparait pratiquement avec seulement 0,7% des suffrages.    En 1998, la droite, qui devait compter avec la présence d'une candidate dissidente, avait obtenu deux élus au premier tour et un au second.   

dau/lma/jlp/sh


 
Sénateur(s) renouvelable(s)
Joël Bourdin UMP
Jean-Luc Miraux UMP
Ladislas Poniatowski UMP