Vous êtes ici : Vos Sénateurs > Présidence du Sénat > Allocutions


Allocution de M. Christian PONCELET, Président du Sénat, à l'occasion du dîner offert par M. Toomas VAREK, Président du Riigikogu (Parlement de la République d'Estonie) Tallinn, le 15 juin 2006



Monsieur le Président du Parlement,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Madame l'Ambassadrice,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais d'abord vous remercier des propos chaleureux que vous venez de prononcer. Sachez que c'est pour moi un plaisir particulier que d'entreprendre aujourd'hui cette visite officielle en Estonie, pays que je découvre à votre invitation, et grâce aux liens qui unissent le Riigikogu et le Sénat français.

S'il s'agit pour moi de la découverte d'un des nouveaux et des plus dynamiques Etats membres de l'Union européenne, il n'en va pas de même pour la délégation qui m'accompagne. La présence de mes collègues les Sénateurs BADRE et BOYER, dont vous connaissez le rôle au sein du groupe interparlementaire France-Estonie du Sénat, témoigne de la qualité et de la richesse des liens de travail et d'amitié que les membres de nos deux Assemblées ont su développer.

Monsieur le Président,

Les aléas de l'histoire n'ont pas toujours favorisé la proximité de nos deux nations, mais beaucoup d'éléments démontrent que des échanges nombreux ont été entretenus, au fil des siècles, entre nos deux pays.

L'histoire religieuse médiévale nous apprend ainsi qu'un moine français, FOULQUES, était venu au XIIIème siècle dans votre pays y porter « la bonne parole » !

J'ai moins d'ambition en répondant aujourd'hui à votre invitation, mais je tiens à souligner combien, depuis le siècle écoulé, une relation dense s'est créée entre nos milieux dirigeants mais aussi entre intellectuels et artistes.

Ces échanges ont joué un rôle important au moment de la première indépendance de l'Estonie.

Dès 1919, l'Estonie indépendante a en effet développé un plan de formation défini par votre ministère de l'Instruction publique et prévoyant l'envoi en France de plusieurs centaines d'étudiants, principalement dans les Facultés de médecine et à l'Ecole libre des sciences politiques. Si les difficultés économiques de l'époque n'ont pas permis de réaliser entièrement ce programme, je note que nombreuses ont été les bourses attribuées par votre fonds « Kultuurkapital » et par le Gouvernement français, et qui ont permis de former médecins, diplomates et intellectuels.

Ces formations institutionnelles ont été complétées, à la même époque, par la venue en France de nombreux artistes estoniens qui ont vécu à « La Ruche », cette résidence de jeunes artistes en plein coeur de Paris, où se sont fructueusement côtoyés nos artistes, comme le célèbre graveur et dessinateur Eduard WIIRALT, qui est enterré au cimetière parisien du Père-Lachaise.

Durant la même période encore, du côté français, le Parlement fut à l'origine de la création de l'Association France-Estonie, fondée en 1922, et qui comporta parmi ses membres le diplomate Georg MERI, père de votre futur Président de la République. Jean GIRAUDOUX, écrivain et diplomate, se rendait dans votre pays qui lui a inspiré divers écrits parmi lesquels la nouvelle « Tuglas et Hélène ». Devenu amoureux de l'Estonie, GIRAUDOUX décida le Gouvernement français à participer à la création de l'Institut scientifique de Tartu, qui fut une belle illustration de la politique culturelle et de coopération dont il a été le concepteur en France.

Nombreux étaient ici les Français en visite, souvent à des fins touristiques. L'un d'eux, Jean CATHALA, qui ne devait y séjourner que quelques jours, décida de s'y installer, tombant à son tour amoureux d'un pays auquel il consacra un livre intitulé « Portrait de l'Estonie », dont je retiens les lignes suivantes : « Pays d'une étrangeté absolue, l'Estonie nous enseigne une autre âme, celle d'un point de rencontre des forces d'expansion de deux mondes, celui d'Orient et celui d'Occident ».

Cet amour était si communicatif que Jean CATHALA persuada Jean-Paul SARTRE et Simone de BEAUVOIR de se rendre à leur tour en Estonie.

Cette histoire, cette connivence, Monsieur le Président, sont toujours vivantes.

Les liens pour le futur sont en effet nombreux.

Proximité de conviction symbolisé par le Président Lennart MERI, artisan de l'indépendance retrouvée, qui fut en partie formé en France et dont je tiens à saluer la mémoire.

Proximité culturelle qui se retrouve dans les travaux de vos universités de Tartu et de Tallinn ou dans les oeuvres exposées au Musée d'Art d'Estonie et qui reproduisent souvent l'image de la France et de Paris.

Proximité, enfin, de formation avec l'intérêt que vos autorités ont accordé à l'apprentissage du français dans la fonction publique estonienne, et qui a permis en quelques années à plus de 10 pour cent de vos fonctionnaires d'apprendre le français.

Monsieur le Président,

Beaucoup d'éléments me semblent réunis pour que les relations entre nos deux pays, également partenaires de l'Union européenne et de l'Alliance atlantique, puissent se développer.

L'ancrage de votre pays à l'Europe est une évidence. L'adhésion de votre pays à l'Union européenne était pleinement justifiée, efficacement préparée et, j'ajouterais, attendue. Votre combat pour la liberté après un demi-siècle de domination traduisait, encore plus que votre culture et vos traditions, votre envie de cette Europe du droit, de l'équité et de la démocratie à laquelle nous sommes attachés.

Monsieur le Président,

Les relations entre l'Estonie et la France ont leur histoire. Il nous appartient maintenant d'en écrire les nouveaux chapitres.

Dans cet esprit, je forme des voeux pour la poursuite des échanges de grande qualité qui unissent nos deux Assemblées. Je tiens à saluer sur ce point le travail accompli par nos Groupes d'amitié respectifs, à qui nous devons une large partie de ce rapprochement. Je sais que les liens entre nos Assemblées, désormais nombreux, pourront être encore renforcés et amplifiés.

Vive l'Estonie !

Vive la France !

Vive l'amitié franco-estonienne !



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat
Recherche | Liste de diffusion | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Liens | Ameli