Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

AFP - 25 septembre 20:12 - Bel (PS) : "Pour la première fois, le Sénat connaît l'alternance" à gauche

PARIS : Jean-Pierre Bel, président du groupe PS au Sénat, a déclaré dimanche que "pour la première fois de la Ve République, le Sénat va connaître l'alternance" avec la victoire de la gauche.

La gauche dispose, en début de soirée, "de façon certaine", d'au moins 175 sièges à la Haute assemblée, soit "au-delà de la majorité absolue" requise pour l'emporter, a-t-il déclaré lors d'une déclaration à la presse au Sénat.

"Ce 25 septembre 2011 est un jour qui marquera l'Histoire. Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, le Sénat va connaître l'alternance", a-t-il lancé au côté de Catherine Tasca, vice-présidente de la Haute assemblée sous les applaudissements de ses partisans.

"Pour la première, oui, pour la première fois, le changement est en marche. La gauche vient de gagner ce 25 septembre, elle vient de gagner les élections sénatoriales. C'est un véritable camouflet pour la droite", a déclaré M. Bel, candidat à la présidence du Sénat.

"En l'état actuel de nos informations, et les choses ne sont pas totalement terminées, la gauche pourrait remporter 24, 25 ou 26 sièges supplémentaires. Ce soir il y a, de façon certaine, au moins 175 sénatrices et sénateurs de gauche, c'est-à-dire au-delà de la majorité absolue", a-t-il affirmé.

"Par ce vote, ils ont adressé un message clair et sans appel, ils ont mis fin à une fatalité, à plusieurs décennies d'élections sans alternance. Ils veulent un Sénat plus moderne, plus proche des territoires, davantage en phase avec la France d'aujourd'hui, un Sénat qui prenne toute sa place dans le processus législatif, qui cessera d'être aux ordres et aux injonctions", a insisté le sénateur de l'Ariège.

"Cette élection a une résonance nationale. Ce sera demain tout le sens de notre action au Sénat", a assuré M. Bel.

sla-frd/mad/jlc