Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
Jardin_22_pages Patrimoine architectural Patrimoine botanique Histoire Accueil2 Accueil Informations pratiques

La fontaine : ses sculptures et sa nouvelle façade orientale

Le déplacement et le nouveau bassin donnèrent lieu à une nouvelle ornementation des niches de la fontaine. Les travaux de sculpture furent confiés à Auguste, Louis Ottin (1811-1890).

La niche centrale est occupée par un groupe en marbre représentant Acis et Galathée couchés sous un rocher au sommet duquel apparaît la figure colossale en bronze de Polyphème s’apprêtant à lancer sur son rival la pierre qui doit lui donner la mort.

 

 

 

 

Les niches latérales sont ornées de deux statues représentant un faune et une chasseresse

 

Alphonse de Gisors réalisa également pour la fontaine Médicis une façade orientale. Il l’orna d’un bas-relief exécuté en 1807 par Achille Valois (1785-1862). Ce bas-relief provenait de la fontaine de la rue du Regard, au croisement de la rue de Vaugirard. Le percement de la rue de Rennes ayant nécessité sa destruction, la ville de Paris fit don de ce bas-relief au Sénat.

Cette nouvelle façade orientale se termine par une demi-coupole et un fronton sur les rampants duquel sont couchées deux gracieuses naïades dues au ciseau du sculpteur Klagmann (1810-1867).



Façade orientale



Bas-relief rerésentant Léda et Jupiter métamorphosé en cygne

 



Fontaine de la rue du Regard



Fronton et demi-coupole