Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Plan du Jardin du Luxembourg

Cliquer pour agrandir (nouvelle page)
Format PDF pour impression

Le port du masque est obligatoire
au Jardin du Luxembourg

 Le port du masque n’est pas exigé pour la course à pied

Conformément aux nouvelles directives gouvernementales, le Jardin du Luxembourg reste ouvert avec, depuis le 7 janvier 2021, de nouvelles limitations ou adaptations de fonctionnement pour certaines activités. Pour l’ensemble de ces activités, il va de soi que les gestes barrière (port du masque obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de six ans - en dehors de la pratique sportive - et distanciation sociale) restent en vigueur.

Activités enfantines

La halte-garderie continue d'accueillir les enfants dans les conditions habituelles.

Plusieurs attractions enfantines de plein air (balançoires, manège, promenade à poneys et location de voiliers) continuent d'accueillir les usagers du Jardin dans les conditions applicables depuis le 28 novembre.

Le Théâtre des Marionnettes ainsi que le parc d'attractions restent fermés jusqu'à de nouvelles annonces.

Activités sportives et culturelles de plein air pour adultes

Les équipements sportifs extérieurs (terrains de pétanque, dalle de longue paume, enclos des boules lyonnaises, courts de tennis et kiosque sportif) ainsi que les activités ludiques pratiquées en extérieur (bridge) restent ouverts aux usagers dans les conditions applicables depuis le 28 novembre. Chaque pratique sportive doit cependant suivre strictement les recommandations sanitaires de la Fédération à laquelle elle est rattachée.

Les cours d'art floral et d'apiculture organisés dans des locaux clos demeurent en revanche fermés jusqu'à nouvel ordre.

Restauration et vente à emporter

L'activité de vente à emporter des kiosques et des deux restaurants peut être poursuivie, à condition que les clients ne s'attroupent pas et ne consomment pas sur place (y compris en terrasse).

 

Actualités

Des fleurs pour le printemps

Un mélange de bulbes a été planté autour du Palais du Luxembourg. Le rose est à l’honneur à travers un mélange de bulbes. Un échelonnement des floraisons est prévu jusqu’à la fin mai.

L’ensemble des Grands Parterres a été fleuri. primevères, myosotis et pavots composent un mélange rose et bleu en accord avec le choix des espèces de plantes bulbeuses.

D’autres compositions colorées sont à découvrir tout autour du Jardin du Luxembourg, surtout en mars et en avril selon les conditions climatiques qui influent sur la date de floraison.

 

Les pelouses du jardin du Luxembourg toujours plus écolo

Pour poursuivre l’objectif d’une gestion du site davantage écologique, favorable à la biodiversité, le jardin du Luxembourg met en place progressivement une gestion différenciée de ses gazons, reposant principalement sur l’évolution des pratiques culturales.

Ainsi, certaines pelouses vont progressivement être refaites à neuf, semées de variétés choisies pour un enracinement profond et moins traçant, donc plus résistantes à une sècheresse passagère, une pousse lente, donc des tontes moins fréquentes, et des mélanges riches en espèces.

Cet automne, ce sont les pelouses dites Frileuse et Verlaine, dans le nord-ouest du jardin, qui ont fait l’objet de cette rénovation.

22 octobre 2020

Le jardin du Luxembourg expérimente le tri sélectif

Porte de l’Observatoire coté Est et Porte Royer Collard, deux points de collecte sélective ont été installés, en remplacement des corbeilles du secteur ; ces deux équipements sont la première étape du projet d'instaurer un tri sélectif efficace au jardin du Luxembourg.

Participez au projet en nous donnant votre avis. Nous vous remercions d'avance de votre participation.

Septembre 2020

Habillage artistique

La statue de Laure de Novès s'est parée depuis quelques jours d'une robe faite de papier de soie et de baguettes de peuplier.

Un habillage artistique réalisé par le plasticien Gérald Pestmal, à découvrir jusqu'au 1er octobre.

 

Ecole d'horticulture

Les cours d'horticulture dispensés par la Conservation des jardins du Luxembourg sont reportés à une date non définie, du fait des risques sanitaires et de difficultés organisationnelles liés au contexte épidémique actuel.

 

 

Juin 2020-Juin 2021

Restauration de la Fontaine Médicis

Gestionnaire du Jardin du Luxembourg, le Sénat qui veille à assurer la conservation, l’entretien et la mise en valeur de ce patrimoine d’exception a entrepris de faire restaurer la Fontaine Médicis et ses bassins en 2020 et 2021.

Les travaux permettront notamment la restauration des statues, le remplacement du dispositif d'évacuation des eaux pluviales, la rénovation du système hydraulique ainsi que la mise en valeur de la Fontaine de Leda.

En savoir plus

Le jardin du Luxembourg rénove ses arbres

De mi-novembre 2019 à début mars 2020, les 49 marronniers qui entourent le kiosque à musique du plateau St Michel seront abattus pour être remplacés par 60 micocouliers. Plus au sud, 6 marronniers seront également abattus afin de rénover la bordure Est du quinconce replanté en 2013. Sept micocouliers prendront leur place.

Ces travaux se déroulent dans le cadre du programme de rénovation des arbres du jardin du Luxembourg. Ce programme est fondé sur le respect du principe de replantation intégrale les zones rénovées afin que le Jardin du Luxembourg demeure ce « poumon vert » en plein cœur de la Capitale, si apprécié des promeneurs.

En savoir plus

Avril 2018

Une liane de jade dans les serres du jardin du Luxembourg

Une liane de jade, (Strongylodon macrobotrys) est en pleine fleur dans le couloir de la serre des orchidées.

Cette plante grimpante vigoureuse est originaire des forêts tropicales des Philippines. Sa floraison est inimitable puisque la plante forme de grandes grappes pendantes de 90 cm, le long desquelles s’étagent des fleurs en forme de griffe d’une couleur vert bleuté très inhabituelle.

Automne 2017

Des travaux dans le jardin : la fin de l’arrosage à l’eau potable

Des travaux ont lieu dans les grands parterres, à proximité du grand bassin, du 16 octobre au 15 décembre 2017.  Il vont permettre la fin de l'arrosage du Jardin à l'eau potable.

Le réseau existant était certes économe en eau grâce à une gestion très fine, une station météo et un système technique centralisé.

Ce réseau était toutefois raccordé à l’eau potable. 

Aussi, dans la cadre de la politique de développement durable menée par le Sénat, ce réseau sera dorénavant alimenté en eau non potable, encore appelée eau brute. Distribués depuis un compteur situé à l’angle de la rue Assas, les 30 000 à 40 000 m3 nécessaires chaque année transiteront par le grand bassin pour y être décantés, puis seront pompés, filtrés et distribués dans le réseau d’arrosage actuel.

Cette opération nécessite des travaux de terrassement et de pose de canalisation à proximité du grand bassin, ainsi que l’installation d’un pompage et de divers matériels dans le grand bassin et ses chambres techniques.

20 juin 2017

Deux palmiers quittent le Jardin du Luxembourg pour la ville de Sète

Le jardin du Luxembourg, un jardin 100 % Bio

Le Jardin du Luxembourg est depuis longtemps attentif à limiter voire à supprimer les produits phytosanitaires. Depuis les années 1990, la lutte biologique est pratiquée dans ses serres. Quant aux désherbants chimiques, ils sont bannis depuis les années 2000.

Aujourd’hui, seuls des produits de bio contrôle, ou ceux agréés en agriculture biologique sont encore utilisés, dans le strict respect de la loi « Labbé ». Les traitements systématiques ont été bannis. Par exemple, le traitement des massifs arbustifs au soufre pour lutter contre l’oïdium, habituellement réalisé à la sortie de l’hiver et pourtant agrée AB, a été suspendu cette année. Les seuls traitements qui subsistent sont ciblés et ne concernent que les végétaux qui forment le patrimoine végétal identitaire du jardin.  

En savoir plus

Programme 2013-2021

Sécurité des promeneurs et développement durable : le Sénat dessine le Jardin du Luxembourg du XXIIe siècle

Ces derniers jours, des informations alarmistes ont pu fait croire que le jardin du Luxembourg, géré et entretenu par le Sénat, allait subir des abattages radicaux d’arbres dans les cinq ans qui viennent, allant même parfois jusqu’à annoncer la disparation des marronniers du jardin du Luxembourg d’ici 2021.

En savoir plus

Les maladies du marronnier

Ameraria ohridella est un papillon originaire des Balkans. Inconnu de la science avant les années 1980 cet insecte est, pour des raisons inconnues, devenu un ravageur qui infeste aujourd’hui des millions de marronniers en Europe.

Sa chenille creuse de nombreuses galeries dans les feuilles, provoquant le dessèchement prématurément du houppier. Ce phénomène de défeuillaison anticipée épuise peu à peu l’arbre.

On suspecte également cet insecte de participer à la propagation d’une nouvelle maladie, le chancre bactérien du marronnier apparue peu après son arrivée.

En savoir plus

Des perruches au Jardin du Luxembourg

Comme dans d’autres parcs et jardins de la Capitale, les perruches à collier se sont installées durablement au Jardin du Luxembourg. Elles sont faciles à repérer en hiver avec leur belle couleur verte et leur cri caractéristique.

Les perruches à collier aménagent leur nid dans les cavités des troncs de platane. À proximité du Sénat, les habitués du « Luco », les joggeurs, les amateurs de marche nordique et les promeneurs marquent une pause lorsque les perruches se manifestent. Relativement discrète dans les arbres, la perruche se déplace en bande dans les airs. 

Les spécialistes pensent que l’arrivée de cette perruche en France date de 1974. Des oiseaux se seraient échappés d’un conteneur sur la zone aéroportuaire d’Orly. Puis d'autres dans les années 1990, à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. . En Ile-de-France, la population des perruches à collier a triplé en cinq ans. En 2009, elles étaient 1.500 environ, aujourd'hui elles seraient 5.000.

L'espèce est souvent considérée comme invasive. On constate une concurrence féroce, avec d'autres espèces pour la possession des cavités dans les arbres. Sont particulièrement concernées des espèces comme la Sittelle torchepot, l'Étourneau sansonnet, le Pigeon colombin...



 Découvrez la nouvelle exposition virtuelle sur l'histoire du Jardin du Luxembourg réalisée à la double occasion des Journées du Patrimoine et des 400 ans du Palais du Luxembourg, et en partenariat avec  l’Institut Culturel de Google.



Si vous souhaitez exposer vos œuvres dans l'un des lieux du jardin du Luxembourg prévus à cet effet (grilles, Orangerie, Pavillon Davioud), nous vous remercions de bien vouloir envoyer votre candidature par courriel

Pour en savoir plus sur les expositions dans le Jardin du Luxembourg

 

Découvrez la nouvelle brochure de présentation du Jardin du Luxembourg ! 

Besoin d'un plan ? De connaître les horaires d'ouverture et les activités proposées au Jardin ?

Découvrez la brochure de présentation du Jardin du Luxembourg avec tous les éléments indispensables pour bien préparer votre visite et découvrir l'un des plus beaux jardins du monde.

Consultez la brochure du Jardin

150 ans d'orchidées au Jardin du Luxembourg - Découvrez l'ouvrage.Découvrez et commandez l'ouvrage "150 ans d'orchidées au Jardin du Luxembourg"

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les expositions dans le Jardin du Luxembourg