Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Projet de loi de finances pour 2011

(1ère lecture)

PREMIÈRE PARTIE

(n° 110 , 111 , 113)

N° I-415

18 novembre 2010


 

AMENDEMENT

présenté par

C Défavorable
G Défavorable
Rejeté

MM. ABOUT, DÉTRAIGNE et JARLIER, Mme FÉRAT, M. ZOCCHETTO

et les membres du Groupe Union centriste


ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE 10


Après l'article 10, insérer un article additionnel ainsi rédigé :

I. - Le dernier alinéa (m) de l'article 279 du code général des impôts est abrogé.

II. - Après l'article 279 bis, il est inséré un article 279 ter ainsi rédigé :

« Art. 279 ter. - La taxe sur la valeur ajoutée est perçue au taux de 7 % sur les ventes à consommer sur place et les ventes à emporter, à l'exclusion de celles relatives aux boissons alcooliques. »

 

Objet

Le présent amendement vise à appliquer la logique du "rabot" à la dépense fiscale constituée par le taux de TVA réduit sur la restauration. Il propose pour cela de réduire de 10 % le montant de l'avantage consenti aux bénéficiaires de ce taux réduit dans l'hôtellerie-restauration.

Cette réduction s'applique par la majoration de 10 % de la différence entre le taux réduit à 5,5 % et le taux normal de 19,6 %, et donc la création d'un taux intermédiaire à 7 %.

Cette modification limitée n'est pas de nature à modifier les comportements des agents économiques. Comme celle qui s'applique aux autres niches fiscales soumises au "rabot", elle ne préjuge en rien des conclusions qui devront être tirées lorsque les délais de mise en oeuvre des engagements pris par les restaurateurs dans le contrat d'avenir arriveront à échéance.