Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Refondation de l'école de la République

(1ère lecture)

(n° 569 , 568 , 537, 570)

N° 74 rect.

23 mai 2013


 

AMENDEMENT

présenté par

C Demande de retrait
G Demande de retrait
Retiré

Mmes FÉRAT, MORIN-DESAILLY

et les membres du Groupe Union des Démocrates et Indépendants - UC


ARTICLE 33


Rédiger ainsi cet article :

L’article L. 332-3 du code de l'éducation est ainsi rédigé :

« Art. L. 332-3. - Les collèges dispensent un enseignement commun, réparti sur quatre niveaux successifs. À chacun d'entre eux, des enseignements complémentaires peuvent être proposés afin de favoriser l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Au cours des deux dernières années de scolarité au collège, ceux-ci peuvent préparer les élèves à une formation professionnelle et, dans ce cas, comporter éventuellement des stages contrôlés par l'État et accomplis auprès de professionnels agréés. Les lycées professionnels et les établissements d'enseignement agricole peuvent être associés à cette préparation. »

Objet

Cet amendement réécrit l’article 33, du présent projet de loi, afin de remettre sa cohérence à l’article L. 332-3 du code de l’éducation. Il confirme l’acquisition du socle commun comme un objectif de ces enseignements complémentaires. Il vise également à ce que les enseignements complémentaires, qui préparent les élèves à des formations professionnelles, puissent être proposés dès la classe de 4ème. La formation professionnelle ne doit pas être stigmatisée et évitée. Garder à tout prix un élève en section générale peut l’amener à décrocher. Alors qu’il pourrait s’épanouir dans une section professionnelle, lui permettant d’avoir une approche et une meilleure connaissance du monde de l’entreprise. Et enfin, il permet d’associer l’enseignement agricole en lui redonnant la place qui lui convient. C’est, en effet, un enseignement qui connaît d’excellents résultats en termes d’insertion professionnelle.