Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Modernisation de l'action publique territoriale et affirmation des métropoles

(1ère lecture)

(n° 581 , 580 , 593, 598, 601)

N° 247 rect. ter

29 mai 2013


 

AMENDEMENT

présenté par

C Favorable
G Défavorable
Adopté

MM. BUFFET, J. GAUTIER, del PICCHIA et G. LARCHER, Mme LAMURE, MM. PORTELLI, FERRAND et DUVERNOIS, Mme TROENDLE, MM. CAMBON et GRIGNON, Mmes GIUDICELLI et SITTLER, MM. MILON, HYEST, FLEMING, CARLE et P. ANDRÉ, Mme MÉLOT, MM. COURTOIS et HOUEL et Mme PRIMAS


ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE 24


Après l'article 24

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

La loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale est ainsi modifiée :

I. - À la première phrase du deuxième alinéa de l’article 14, les références : « articles 17 et 18 » sont remplacées par les références : « articles 17, 18 et 18-1 ».

II. - Après l'article 18, il est inséré un article 18-1 ainsi rédigé :

« Art. 18-1. - Un centre de gestion unique est compétent sur les territoires du département du Rhône et de la Métropole de Lyon.

« Les communes situées sur le territoire du département du Rhône et sur celui de la Métropole de Lyon et leurs établissements publics remplissant les conditions d’affiliation obligatoire définies à l’article 15 sont affiliés obligatoirement à un centre de gestion unique qui assure les missions normalement dévolues aux centres de gestion.

« Le département du Rhône, la Métropole de Lyon, les communes situées sur le territoire de ces deux collectivités, leurs établissements publics qui y ont leur siège ainsi que la région Rhône-Alpes et les établissements publics à vocation régionale ou interrégionale dont le siège est situé dans la région peuvent s’affilier volontairement à ce centre de gestion unique dans les conditions visées à l’article 15. » 

Objet

Compte tenu de la création de la Métropole de Lyon, il convient de repréciser les compétences territoriales du centre de gestion du Rhône, et de prévoir qu’il n’y ait qu’un centre de gestion pour l’ensemble des collectivités et établissements publics sur le territoire du département du Rhône et de la Métropole.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.