Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Programmation militaire pour les années 2014 à 2019

(1ère lecture)

(n° 51 , 50 , 53, 56)

N° 30 rect.

18 octobre 2013


 

AMENDEMENT

présenté par

C Demande de retrait
G Demande de retrait
Retiré

MM. J. GAUTIER et CAMBON, Mme GARRIAUD-MAYLAM et MM. CLÉACH, BEAUMONT, TRILLARD, P. ANDRÉ, GOURNAC, PAUL et COUDERC


Article 2

(RAPPORT ANNEXÉ)


I. - Alinéa 172

Remplacer le nombre :

150 

par le nombre :

200

II.- Alinéa 173, première phrase

Compléter cette phrase par les mots :

sur l’intégralité du stock actuel

III. - Alinéa 193

Remplacer le nombre :

100

par le nombre :

200

IV. - Alinéa 194

Remplacer l'année :

2019

par l'année :

2018

V. - Alinéa 196 

Compléter cet alinéa par une phrase ainsi rédigée :

Le stock total envisagé en 2019 portera sur 1 800 kits de guidage.

Objet

Le présent amendement vise à remonter le niveau de certaines missiles et munitions critiques qui avaient déjà été abaissés lors de l’exécution de la précédente LPM et dont le présent projet de loi prévoit encore de les abaisser à des niveaux  qui compromettrait l’opérationnalité de nos forces.

Il s’agit :

de remonter de 150 à 200 la cible des futurs missiles de croisière naval (MDCN). Ces missiles devaient équiper à hauteur de 150 les FREMM  (il y en aura six livrées sur la programmation) et de 50 les SNA Barracuda (il y en aura un seul livré sur la programmation). Cette cible a été réduite à 150 par le projet de LPM. Compte tenu de la nécessité de dispatcher les lots par unité, une telle réduction conduirait à des dotations sous-critiques.

II.  d’assurer le maintien des missiles de protection anti-aérien Aster 15 et 30 au même niveau que le prévoyait la précédente LPM, ce qui était déjà à l’étiage. Diminuer les commandes de ces missiles conduirait à faire prendre des risques inconsidérés aux équipages des unités de la flotte, tels le Chevallier Paul au large de la Syrie.

III. il s’agit de s’assurer que la rénovation à mi-vie des missiles Scalp terrestres porte au moins sur 200 unités sur le stock actuellement disponible.

Il convient de ne pas reculer la livraison du missile Mide (missile d’interception à domaine élargi) plus connu sous le nom de Meteor qui était prévue à l’horizon 2018.

V.  Il convient de ne pas faire descendre la  cible des kits de guidage AASM qui était de l’ordre de 1 800 unités. Il serait souhaitable de ne pas descendre en dessous de ce plancher.

Les plus belles plateformes d’armes ne sont rien sans les effecteurs et les senseurs qui leur donnent toute leur dimension opérationnelle. Ainsi, commander onze FREMM n’aurait pas de sens si on ne commandait les missiles qui leur donnent tout leur potentiel opérationnel. De même commander les RAFALE, sans missiles de croisière, sans missiles de défense aérienne et sans kits de guidage des munitions aurait autant de sens que de commander des fusils sans balles ou des fourreaux sans épée.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.