Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Nouvelle organisation territoriale de la République

(2ème lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 451 , 450 , 438)

N° 25 rect. ter

26 mai 2015


 

AMENDEMENT

présenté par

C Demande de retrait
G Demande de retrait
Retiré

Mmes MICOULEAU et DEROCHE, MM. MILON, CHATILLON, LEMOYNE, GRAND et KAROUTCHI, Mme IMBERT, MM. COMMEINHES, VASSELLE, BONHOMME et G. BAILLY, Mme DEROMEDI, M. SAVARY, Mme GIUDICELLI et MM. MOUILLER, VASPART, LEFÈVRE, LAMÉNIE, REVET, PELLEVAT, A. MARC, CHASSEING, DOLIGÉ, VOGEL et SAVIN


ARTICLE 6


Alinéa 10

Compléter cet alinéa par une phrase ainsi rédigée :

Sauf dans le cadre d’une convention conclue suivant les termes de l’article L. 4251–8–1, elles ne peuvent avoir pour conséquence pour les autres collectivités territoriales, soit une diminution des ressources, soit la création ou l’aggravation d’une charge.

Objet

Cet amendement a pour objet de préciser que les modalités de mise en œuvre énoncées par la région et inscrites au sein du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité  des territoires (SRADDET) ne doivent pas générer de dépenses supplémentaires ou de diminution des ressources, non librement consenties, pour les collectivités infrarégionales.

Toute modalité de mise en œuvre induisant un des effets mentionnés au paragraphe précédent doit ainsi faire l’objet d’une convention de mise en œuvre du schéma, prévue à l’alinéa 59 du présent article, passée entre la région et un ou plusieurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre ou une collectivité territoriale à statut particulier. C’est par ces conventions que les collectivités auront alors consenti aux dépenses supplémentaires ou à la diminution des ressources qui pourraient en résulter.

Ce dispositif s’inspire du principe tiré de l’article 40 de la Constitution, qui permet au Parlement d’opposer une irrecevabilité à toute proposition ou amendement dont l’adoption aurait pour conséquence soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l'aggravation d'une charge publique.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.