Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Dialogue social et emploi

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 502 , 501 , 490, 493)

N° 183 rect. bis

22 juin 2015


 

AMENDEMENT

présenté par

C Demande de retrait
G Demande de retrait
Retiré

M. VASSELLE, Mme MICOULEAU, MM. VOGEL, PERRIN et RAISON, Mme BOUCHART, M. MÉDEVIELLE, Mme DEBRÉ, MM. LAMÉNIE, MAYET, COMMEINHES, LONGUET et P. LEROY, Mme GRUNY, MM. G. BAILLY, TRILLARD, PIERRE et GABOUTY, Mme GARRIAUD-MAYLAM et M. PELLEVAT


ARTICLE 13


Après l’alinéa 26

Insérer un alinéa ainsi rédigé

…) Le treizième alinéa est complété par une phrase ainsi rédigée :

« À la demande d’une branche professionnelle, ce décret peut faire l’objet d’une adaptation en vue d’un accord de branche ou d’entreprise. » ;

Objet

L’ANI du 11 janvier 2013 stipule que la base de données « remplace l’ensemble des informations données de façon récurrente aux IRP, sous forme de rapports ou autres ».

Pour rester fidèle à la volonté́ des partenaires sociaux et ne pas rompre l’équilibre de l’ANI, la loi aurait dû faire apparaitre sans ambigüité́ le principe d’adaptation et de simplification éventuelle des informations contenues dans la base de données aux rapports et informations devant être communiqués de façon récurrente au comité́ d’entreprise.

Or, la rédaction actuelle ne permet pas aux entreprises ou aux branches d’adapter le contenu de la base de données à la réalité́ des entreprises en fonction de leur organisation et/ou domaine d’activité́, ce qui alourdit la charge administrative des entreprises au mépris du dialogue social.

Il est donc nécessaire de permettre une rationalisation ces informations économiques, financières et sociales transmises afin de fluidifier un dialogue social de qualité́ tant pour l’entreprise, les instances représentatives du personnel que les salariés.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.