Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 477 , 476 , 472, 473)

N° 108

18 mai 2018


 

AMENDEMENT

présenté par

C Favorable
G Favorable
Adopté

Mme CONWAY-MOURET, MM. KANNER, BOUTANT et DEVINAZ, Mme Gisèle JOURDA, M. MAZUIR, Mme PEROL-DUMONT, MM. ROGER, TEMAL, TODESCHINI, VALLINI, VAUGRENARD

et les membres du groupe socialiste et républicain


Article 2

(RAPPORT ANNEXÉ)


Rapport annexé, alinéa 380

1° Première phrase

Après le mot :

ANL

insérer le mot :

TEUTATES

2° Deuxième phrase

Compléter cette phrase par les mots :

, le FCAS-brique technologique (avec le Royaume-Uni)

Objet

Dans le cadre de la poursuite des programmes européens, il est important que la liste, énoncée à l’alinéa 380 de l’article 2, soit exhaustive et fasse référence à tous les acteurs et partenaires principaux. Si on se réjouit de la volonté de travailler en coopération avec l’Allemagne, il faut souligner que jusqu’à présent notre partenaire privilégié a été le Royaume-Uni. Le Brexit ne doit pas empêcher de continuer à coopérer en matière de sécurité et de défense, car de nombreux programmes relèvent d’accords bilatéraux déjà en place. Dans la perspective d’un renforcement et d’une montée en puissance des coopérations européennes, le travail qu’on pourra réaliser avec le Royaume-Uni est essentiel, notamment en termes d’innovation et de matériel du futur.