Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Liberté de choisir son avenir professionnel

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 610 rect. , 609 , 591)

N° 366

5 juillet 2018


 

AMENDEMENT

présenté par

C Défavorable
G Favorable
Adopté

M. TOURENNE, Mme TAILLÉ-POLIAN, M. DAUDIGNY, Mmes FÉRET, GRELET-CERTENAIS et JASMIN, M. JOMIER, Mmes LIENEMANN, LUBIN, MEUNIER, ROSSIGNOL, VAN HEGHE

et les membres du groupe socialiste et républicain


ARTICLE 35


Alinéa 4

Supprimer cet alinéa.

Objet

Il faut tordre le cou au mythe qui voudrait que les chômeurs fassent leur marché dans les offres d'emploi : il y a 6,2 millions de chômeurs, près de 9% de la population active pour 150 000 recrutements abandonnés à Pôle emploi. C'est donc une goutte d'eau et même au regard des offres déposées à Pôle emploi ces offres non pourvues ne représentent que 4,7 % e l'ensemble des offres déposées.

Et rappelons à cet égard que seules 15 % des offres d'emploi passent par Pôle emploi. Le préalable devrait donc être qu'elles y soient toutes déposées.

Sur ces 150 000 recrutements abandonnés : 87 % des annonces avaient suscité des candidatures mais les employeurs les ont jugées trop peu nombreuses ou inappropriées.

Arrêtons de culpabiliser les chômeurs sur les offres non pourvues, les secteurs en tension et de participer à faire accroire que s'ils restent au chômage c'est parce qu'ils le veulent bien.

Le projet  personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) prend déjà en compte la situation du marché du travail local. Donc si localement les offres accessibles et en adéquation avec le profil du demandeur d'emploi se situent dans des secteurs professionnels en tension, celles-ci sont prises en compte dans son PPAE et proposées de fait.