Logo : Sénat français

commission de la culture

Projet de loi

Enseignement supérieur et recherche

(1ère lecture)

(n° 614 )

N° COM-119

6 juin 2013


 

AMENDEMENT

présenté par

Adopté

Mme BLONDIN, MM. ASSOULINE et CHIRON, Mme LEPAGE, M. MAGNER, Mme D. MICHEL, MM. MIRASSOU, VINCENT

et les membres du Groupe socialiste et apparentés


ARTICLE 57 TER (NOUVEAU)


Modifier ainsi cet article :

I - Avant l’alinéa 1, insérer un alinéa ainsi rédigé :

L’article L.822-1 du code de l’éducation est ainsi modifié :

II – l’alinéa 1 est ainsi modifié :

Supprimer les mots : « de l’article L.822-1 du code de l’éducation »

III – Après l’alinéa 2, insérer un alinéa additionnel ainsi rédigé :

« Le réseau des œuvres universitaires assure une mission d’information et d’éducation pour la santé des étudiants. »

Objet

Le suivi médical ne doit absolument pas s’arrêter à la fin du lycée. Or, les programmes régionaux et nationaux de prévention et d’éducation pour la santé, destinés aux étudiants, ne sont pas nombreux. C’est une situation largement regrettable.

Cependant, en plus de l'action importante des mutuelles étudiantes dans ce domaine, les implications étroites des travailleurs sociaux du Crous ou des universités, dans l'abord global des problèmes de santé des étudiants, contribuent fondamentalement à la dimension éducative à travers le dialogue qu'ils instaurent avec eux.

Promouvoir la santé passe donc indiscutablement par le travail de réel partenariat et d'échange au quotidien mis en place entre professionnels du soin et du social autour de l'étudiant et en bonne intelligence entre les structures.

Il convient ainsi, pour que l’étudiant soit bien aiguillé et trouve des réponses à ses interrogations, d’affirmer le rôle pivot du Crous en matière d'éducation et de prévention à la santé : par exemple,  multiplier les actions de prévention, collaborer davantage avec le SMUPPS, créer une cellule d'aide psychologique, ou proposer des formules équilibrées pour le prix d'un ticket dans toutes les cafeterias ou restos U.