Logo : Sénat français

commission de l'aménagement du territoire et du développement durable

Projet de loi

PJL pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysage

(2ème lecture)

(n° 484 )

N° COM-14

15 avril 2016


 

AMENDEMENT

présenté par

Adopté

MM. CARDOUX, VASPART, CORNU, LONGUET, CHARON et de NICOLAY, Mme MICOULEAU, MM. GILLES, PINTAT et MORISSET, Mme LOPEZ, MM. COMMEINHES, de LEGGE, BIZET, MÉDEVIELLE, PILLET, J.P. FOURNIER, DOLIGÉ, D. LAURENT, MANDELLI et TRILLARD, Mme CAYEUX, M. LEFÈVRE, Mme MORHET-RICHAUD, MM. LAUFOAULU, DANESI et DUFAUT, Mme IMBERT, MM. BÉCHU, REVET, PELLEVAT, MASCLET, de RAINCOURT, RAPIN, LEMOYNE, HOUEL, VASSELLE, DELATTRE, LAMÉNIE, PONIATOWSKI, GOURNAC, B. FOURNIER, BOUCHET, GUERRIAU et GRAND, Mme DESEYNE et MM. MAYET, D. DUBOIS, ALLIZARD, HUSSON, HOUPERT, PINTON, GREMILLET, LUCHE, POINTEREAU, KENNEL, A. MARC, CARLE et MILON


ARTICLE 9


Alinéa 40

Compléter cet alinéa par les mots :

"placées sous l’autorité d’un directeur de la police désigné conjointement par les directeurs des établissements concernés".

Objet

Le présent article précise que l’Agence française de la biodiversité exerce des missions de police administrative et de police judiciaire relatives à l’eau et de l’environnement, en liaison avec les établissements publics compétents dans le cadre d’unités de travail communes.

Les auteurs de cet amendement proposent de préciser que ces unités de travail sont placées sous l’autorité d’un directeur de la police désigné conjointement par les directeurs des établissements concernés. Il s’agit ainsi d’assurer la cohérence et l’efficacité de l’exercice des missions de police sur le terrain en prévoyant une unité de commandement  au moyen d'une seule ligne hiérarchique clairement définie.

Ils estiment en outre qu’il serait particulièrement utile que le Gouvernement mette en place un comité d’évaluation qui serait chargé du suivi et de l’évaluation de la mise en œuvre de ces unités de travail communes. Ne pouvant prendre une telle mesure en application de l’article 41 de la Constitution, ils invitent le Gouvernement à prendre les dispositions règlementaires en ce sens.