Logo : Sénat français

commission des affaires sociales

Proposition de loi

Monde combattant

(1ère lecture)

(n° 241 )

N° COM-1 rect.

3 mars 2021


 

AMENDEMENT

présenté par

Irrecevable art. 45, al. 1 C

MM. PERRIN, CAMBON, RIETMANN et BAS, Mmes Marie MERCIER et ESTROSI SASSONE, M. LONGUET, Mme IMBERT, MM. LONGEOT et SAVARY, Mmes CHAUVIN et GRUNY, M. BABARY, Mme CANAYER, MM. CHAUVET, Daniel LAURENT et GENET, Mme LOPEZ, MM. LAMÉNIE et Bernard FOURNIER, Mmes BONFANTI-DOSSAT, JACQUEMET et BILLON, M. KERN, Mme de CIDRAC, MM. JOYANDET et GREMILLET, Mme MALET, MM. BASCHER, BOUCHET et SAVIN, Mmes RAIMOND-PAVERO, DI FOLCO et DUMAS, M. LEFÈVRE, Mmes DUMONT et LASSARADE, MM. PACCAUD, BRISSON et DARNAUD, Mme VENTALON, MM. MANDELLI, PIEDNOIR, LE GLEUT, CHATILLON, de LEGGE, CIGOLOTTI, REGNARD, GRAND, BURGOA, HUGONET, BELIN, ANGLARS, Jean-Marc BOYER, CALVET et CHARON et Mmes GARRIAUD-MAYLAM, DEROMEDI, Laure DARCOS, BELRHITI et SCHALCK


ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE UNIQUE


Après l'article unique

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

Le chapitre Ier du titre Ier du livre IV du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre est complété par un article L. 411-12 ainsi rédigé :

Art. L. 411-12. – Tous les enfants, mineurs ou devenus majeurs, relevant des dispositions du présent chapitre, font l’objet d’un recensement annuel, selon des modalités définies par décret en Conseil d’État. 

Objet

Aucun recensement nominatif des enfants dont les pères ou les mères sont morts durant les derniers conflits n'a été réalisé. Si plusieurs estimations ont été faites ces dernières années sur la base des pensions d'orphelins accordés par la sous-direction des pensions du ministère des armées, elles sont manifestement lacunaires et a fortiori non satisfaisantes.

La mise en oeuvre d'un recensement exhaustif des pupilles de la Nation et des orphelins de guerre encore vivants s'inscrit dans le devoir de mémoire et de reconnaissance que nous devons à tous les« Morts pour la Patrie ».

Cet amendement prévoit ce recensement et accorde ainsi une juste et égale reconnaissance à toutes les familles, en minimisant le risque d'oubli d'enfants.