Proposition de loi Droits des malades et des personnes en fin de vie

Direction de la Séance

N°10 rect.

27 octobre 2015

(2ème lecture)

(n° 104 , 103 , 106)


AMENDEMENT

C Demande de retrait
G Favorable
Rejeté

présenté par

Mme D. GILLOT, M. YUNG, Mmes BLONDIN, LEPAGE, BONNEFOY et MEUNIER et MM. PATRIAT, MARIE, ANTISTE, RAOUL, LALANDE et MANABLE


ARTICLE 8

Consulter le texte de l'article ^

Après l’alinéa 5

Insérer un alinéa ainsi rédigé :

« Les mineurs sont sensibilisés à la possibilité de rédiger des directives anticipées, à partir de leur majorité, à l’occasion de la journée défense et citoyenneté mentionnée à l’article L. 114-3 du code du service national.

Objet

Cet amendement poursuit cet objectif : informer les Français, le plus en amont possible, de l’existence des directives anticipées, de l’importance d’en rédiger pour faire connaître leur volonté.

Pour que l’intérêt et l’habitude des usagers à déclarer leurs directives anticipées fassent leur chemin, il est indispensable de socialiser cette pratique et de rompre avec l’idée selon laquelle les directives anticipées ne concernent que les personnes malades, âgées, en fin de vie…

Toutes les étapes de la vie doivent être concernées, il est bon de diversifier les messages et les vecteurs pour en faire un sujet universel.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.