Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée


Emile REYMOND (1865-1914)

C'est en se rendant à l'inauguration du buste d'Emile Reymond que Paul Deschanel, Président de la République, est tombé du train roulant alors à une cinquantaine de km/h.  

Cet épisode donna lieu dans la presse de l'époque à de nombreuses caricatures, souvent cruelles. Cette chute fut diagnostiquée comme étant due au «syndrome d'Elpénor » expliqué par la prise de calmant pour dormir, ce qui provoque chez Paul Deschanel un état de semi-conscience maladive à son réveil incomplet. Il faut ajouter à cela un état de dépression avancée chez le Président. Ses adversaires politiques de l'époque et encore parfois aujourd'hui ne se sont pourtant pas privés d'attribuer cette chute et d'autres évènements similaires qui seraient survenus pendant sa présidence à une maladie mentale.

 

 

              
           La fenêtre du wagon présidentiel, par laquelle 
            M. Paul Deschanel, pris d'étourdissement, 
           a basculé sur la voie, un peu avant minuit.


La voie entre Malesherbes et Montargis, 
au point où se produisit la chute 
et le talus sur lequel roula M. Paul Deschanel.


A la sous-préfecture de Montargis, M. Paul Deschanel 
monte dans l'automobile qui va le ramener à Paris ; 
derrière lui, Mme Deschanel.