Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Les maladies à transmission vectorielle

7 avril 2016 - L'OPECST a organisé des tables rondes au Sénat sur les maladies à transmission vectorielle

Jeudi 7 avril 2016, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques a organisé deux tables rondes réunissant politiques et experts, à l'initiative de M. Jean-Yves LE DEAUT, député, et M. Bruno SIDO, sénateur, sur les maladies à transmission vectorielle autour des sujets suivants :

  • les caractéristiques des maladies à transmission vectorielle (chikungunya, dengue, fièvre jaune, paludisme, West Nile, Zika) ;
  • les épidémies de maladies à transmission vectorielle ;
  • alerte et point sur l’évolution de la situation en France et dans le monde ;
  • les solutions mises en oeuvre.

 

Ces auditions sont disponibles en vidéo à la demande sur le site du Sénat

 

Le programme de la table ronde

14 h 30 - ACCUEIL : M. Roland COURTEAU, sénateur, vice-président de l’OPECST
INTRODUCTION : M. François COMMEINHES, sénateur, membre de l’OPECST

 

Première table ronde, présidée par M. Roland COURTEAU, vice-président de l’OPECST : les maladies à transmission vectorielle

14 h 45 -  Les caractéristiques des maladies à transmission vectorielle (chikungunya, dengue, fièvre jaune, paludisme, West Nile, Zika) :

  • Pr François RODHAIN, professeur honoraire à l’Institut Pasteur : Caractérisation des populations de moustiques ;
  • Pr Martin DANIS, professeur émérite de parasitologie, Université Pierre-et-Marie-Curie-Paris 6, membre correspondant de l’Académie nationale de médecine : La transmission vectorielle des parasitoses : le cas du paludisme ;
  • Mme Anna-Bella FAILLOUX, directrice de recherche, responsable de l’Unité arbovirus et insectes vecteurs, Institut Pasteur : La transmission du virus Zika par des moustiques ;
  • M. Frédéric JOURDAIN, ingénieur du génie sanitaire, Centre national d’expertise sur les vecteurs (CNEV) : Les missions du Centre national d’expertise sur les vecteurs. Contrôle des populations de vecteurs ;
  • Mme Catherine MIR, responsable de la sous-direction santé-environnement, produits chimiques et agriculture, Direction générale de la prévention des risques, Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer : Efficacité et risques des produits insecticides

 

15 h 40 -  Les épidémies de maladies à transmission vectorielle :

  • Pr Jean-François DELFRAISSY, directeur de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS - France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites) et de l’Institut immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie (ITMO I3M) : Les crises sanitaires infectieuses ;
  • M. Christophe PAUPY, chargé de recherche, Institut de recherche pour le développement, IRD : Émergence des arbovirus ;M. Paul CASTEL, directeur général, et M. Manuel MUNO-RIVERO, directeur adjoint à la direction santé publique et environnementale, Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte-d’Azur (ARS PACA) : La lutte contre les moustiques en Provence-Alpes-Côte-d’Azur ;
  • Mme Marie-Claire PATY, responsable de la coordination de la surveillance des maladies à transmission vectorielle, Institut national de veille sanitaire (InVS) : La situation en France métropolitaine et aux Antilles, en Guyane, en Polynésie française et à La Réunion en 2016 ;
  • Pr Arnaud FONTANET, directeur de l’Unité d’épidémiologie des maladies émergentes, Institut Pasteur : Deux complications graves du virus Zika : le syndrome de Guillain-Barré et la microencéphalie à travers le retour d’expérience de la Polynésie ;
  • M. Frédéric SIMARD, directeur de l’Unité mixte de recherche maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle (MIVEGEC), IRD/CNRS/Université de Montpellier : Contrôle des vecteurs et évolution de leurs populations ;
  • M. Christophe LAGNEAU, directeur recherche et développement, Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée) : Évolution de la présence des moustiques : procédés, effets et limites de la démoustication ;
  • Pr Jérôme DEPAQUIT, directeur de l’Unité de recherche transmission vectorielle et épidémiosurveillance de maladies parasitaires, Université de Reims Champagne-Ardenne : Les maladies transmises par les phlébotomes ;
  • Mme Nathalie BOULANGER, maître de conférences à l’Université de Strasbourg, praticien attaché au centre national de référence sur la borréliose de Lyme, CHU de Strasbourg : Les maladies transmises par les tiques ;
  • Mme Véronique CHEVALIER, directrice adjointe de l’Unité de recherche animal et gestion intégrée des risques (AGIRs), Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) : Cartographie des risques des maladies à transmission vectorielle

 

Questions

 

17 h 20 - Seconde table ronde, présidée par M. François COMMEINHES, sénateur, membre de l’OPECST : le cas du virus Zika

 

INTRODUCTION : M. Jean-Yves LE DÉAUT, député, président de l’OPECST

 

17 h 30 - Alerte et point sur l’évolution de la situation en France et dans le monde :

- M. Jean-Claude MANUGUERRA, directeur de la Cellule d’intervention biologique d’urgence (CIBU), Institut Pasteur/OMS : 2016 : l’alerte Zika dans le monde ;
- Mme Sylvie QUELET, directrice du département des maladies infectieuses, Institut national de veille sanitaire (InVS) : Rôle de l’Institut national de veille sanitaire ;
- M. Stéphan ROSSIGNOL, maire de La Grande-Motte : Les moyens d’action d’un élu contre les moustiques ;
- M. Frédéric SIMARD, directeur de l’Unité mixte de recherche maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle (MIVEGEC), IRD/CNRS/Université de Montpellier : Causes de la modification de la répartition géographique de l’aedes albopictus ;
- M. Daniel BLEY, directeur de recherche émérite, Unité mixte de recherche ESPACE, CNRS/Université Aix-Marseille : La perception par les populations des mesures de lutte contre les maladies à transmission vectorielle

 

18 h 05 - Les solutions mises en oeuvre :

- Pr Yazdan YAZDANPANAH, chef du service des maladies infectieuses et tropicales, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, professeur à l’Université Paris Diderot, chercheur à l’INSERM : La réponse hospitalière aux maladies tropicales et infectieuses ;
- Mme Isabelle LEPARC-GOFFART, responsable du Centre national de référence des arbovirus, Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) : L’apport du Centre de référence des arbovirus ;
- Pr Gérard LASFARGUES, directeur général adjoint scientifique, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) : Vecteurs et maladies vectorielles : pour une approche globale ;
- M. Frédérick GAY, maître de conférences des universités, praticien hospitalier, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Université Pierre-et-Marie-Curie : Le rôle de la médecine des voyages ;
- M. Vincent FEUILLIE, responsable du Service médecine passagers, Air France : Action des compagnies aériennes contre les maladies à vecteurs ;
- M. Jean-Louis GÉLY, directeur de la communication et des relations extérieures, Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée) : Prolifération des moustiques en ville : outils de prévention ;
- Mme Anne-Claire AMPROU, directrice générale adjointe de la santé, Ministère des affaires sociales et de la santé

 

Questions

 

19 h 30 - CONCLUSION : M. François COMMEINHES, sénateur, membre de l’OPECST