Projet de loi Modernisation du système de santé

Direction de la Séance

N°306 rect. bis

14 septembre 2015

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 654 , 653 , 627, 628)


AMENDEMENT

C Demande de retrait
G Demande de retrait
Retiré

présenté par

MM. COMMEINHES et G. BAILLY, Mme DESEYNE, MM. HOUPERT et HOUEL et Mme MÉLOT


ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE 5

Après l’article 5

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

Le repère nutritionnel actuel « boire de l’eau à volonté » du programme national relatif à la nutrition et à la santé est remplacé par le repère quantitatif « boire au moins 1,5 litre d’eau par jour ».

Objet

 

Bien que le PNNS recommande de “boire de l’eau à volonté”, force est de constater que ce repère n’est pas correctement compris par les Français. Une étude du CREDOC portant sur la consommation d’eau indique qu’entre 2007, date de l’introduction des messages sanitaires sur les publicités, et 2013, la consommation d’eau est en très nette baisse chez les enfants et les adolescents. La consommation en eau des adultes est également en baisse.

Sur cette même période, seule la consommation d’eau chez les personnes âgées est en hausse. L’INPES prévoit un repère de consommation quantitatif clair pour les seniors en encourageant à boire “au moins 1,5 litre d’eau par jour”, or il n’existe aucun repère quantitatif sur l’eau pour les autres catégories de population. L’application du repère 1,5 litre d’eau par jour doit donc être étendu à l’ensemble de la population pour lutter contre la diminution de consommation d’eau et la hausse de la consommation de boissons sucrées, notamment chez les plus jeunes.

Conseiller d’avoir des apports hydriques suffisants est une règle d’hygiène de vie au même titre que d’avoir une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique.

 

 

 



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.