Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

LE RADICALISME ET LA IIIème REPUBLIQUE


Ministeres.WR.jpg (35688 octets)        MinisteresCombes.jpg (35594 octets)

3) Le redressement

 

Aux élections de 1898, les radicaux ont accru leur audience. Clemenceau qui fait sa rentrée politique est parmi les premiers à soutenir le capitaine Dreyfus. Devant les menaces nationalistes et l'antidreyfusisme violent de la presse catholique, les différentes tendances radicales s'unissent pour défendre la république et s'opposer au cléricalisme.

Un gouvernement de "défense et d'action républicaines" est formé en 1899 par Waldeck Rousseau ; il comprend parmi ses membres deux radicaux (les ministres des travaux publics et de la marine). Les réformes sociales de ce nouveau gouvernement s'inscrivent dans le droit fil du programme radical.