Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

 

 

La longue paume

  

Différente de la courte paume qui se pratique dans une salle, la longue paume se joue à l'extérieur, sur une longue bande de terrain de douze à quatorze mètres de large et d'une longueur de quarante-six mètres au minimum mais variable en fonction des parties. Il en existe deux sortes : les parties « enlevées » lorsque la balle doit obligatoirement, à chaque échange, franchir une zone neutre de terrain ; et les parties « terrées », sans obstacle à franchir, où les joueurs ont la possibilité de rabattre la balle volontairement au sol.

Ce sport, l'un des plus anciens en France, est toujours pratiqué dans le jardin du Luxembourg.


L'installation dans le jardin du Luxembourg

 

On dit que la longue paume est « le jeu des rois et le roi des jeux ». Toutefois, c'est un empereur, Napoléon III, qui en autorise les joueurs chassés des Champs-Élysées par les constructions réalisées pour l'exposition de 1855, à s'installer dans le jardin. Ainsi naît le Cercle des joueurs de longue paume du Luxembourg.

En 1863, leur président sollicite l'autorisation d'édifier un kiosque pour servir de vestiaire aux joueurs. Ceux-ci sont en effet obligés de s'équiper dans une petite chambre qu'ils louent dans une rue voisine et de traverser le jardin sous les rires et les quolibets des badauds : 

« Et le public s'amuse en les voyant passer.
L'un par son gilet blanc prêtant aux ridicules,
Est pris pour le Pierrot qui joue aux funambules ;
L'autre, pour un jockey qui se lance en avant ;
Celui-ci, pour un singe ou pour un chien savant. »

 

En 1870, le projet voit le jour sous la forme d'un chalet de bois. La construction de béton armé qui le remplace dans les années trente, est à son tour démolie vers 1983. Un nouveau chalet est aménagé en 1984 dans une forme voisine de celui de 1870. Depuis 1948, cette construction porte le nom de Pavillon Raynal, en hommage au président fondateur de la Fédération française de longue paume.