Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée



Victor Schoelcher (1804-1893)

Une vie, un siècle

L'esclavage d'hier à aujourd'hui


Présentation

 

Victor Schoelcher (1804-1893) Une vie, un siècle

Engagements pour la liberté

Le siècle des abolitions de l'esclavage

Servitudes contemporaines

Repères chronologiques

Orientations bibliographiques

 


REPÈRES CHRONOLOGIQUES

- I793 - Abolition de l’esclavage à Saint-Domingue en août et septembre, par les Commissaires civils Sonthonax et Polverel.

- I794 - I6 pluviôse an II (4 février): abolition de l’esclavage dans les colonies françaises par la Convention

- I8O2 - Rétablissement de l’esclavage par Napoléon Bonaparte par décret du 20 mai. Arrivée des forces expéditionnaires envoyées à Saint-Domingue et en Guadeloupe par Bonaparte. Répression contre les rebelles en Guadeloupe par le Général Richepanse. Arrestation et déportation de Toussaint Louverture vers la France en juillet 1802.

- I8O3 - Mort de Toussaint Louverture le 7 avril au Fort de Joux (Doubs). Poursuite de la guerre coloniale à Saint-Domingue. Novembre : défaite des troupes françaises à la bataille de Vertières.

- I8O4 - 1er janvier: Déclaration d’Indépendance de Saint-Domingue sous le nom de Haïti, par Jean-Jacques Dessalines. Naissance de Victor Schoelcher le 22 juillet à Paris.

- I8O7 - Interdiction de la traite négrière par l’Angleterre et le Danemark.

- I8I5 - Congrès de Vienne: les pays européens acceptent l’interdiction théorique de la traite négrière.

- I8I6 - Décrets d’abolition de l’esclavage de Simon Bolivar.

- I8I8-I8I9 - Courtes études de Victor Schoelcher au Lycée Louis-le-Grand. Victor travaille à partir de l’âge de I5 ans dans la fabrique de porcelaines familiale, rue du Faubourg Saint-Denis à Paris.

- I8I9 - Indépendance de la Colombie.

- I822 - Fondation, à Paris, de la Société de la Morale Chrétienne. Auguste de Staël, notamment, y anime le Comité de lutte contre la traite négrière et l’esclavage. Indépendance du Mexique. Abolition de l’esclavage et indépendance à Santo Domingo. Indépendance du Brésil.

- I823 - Fondation, à Londres, de la Société pour l’Abolition de l’esclavage.

- I824-I825 - Affaire et procès de Bissette, Fabien et Volny en Martinique, accusés de diffusion d’une brochure réclamant des droits civiques pour les « hommes de couleur » libres.

- I825 - Reconnaissance par la France de l’Etat haïtien qui accepte de verser une indemnité de 150 millions de francs à son ancienne puissance coloniale.

- I828 - Marc Schoelcher associe officiellement son fils Victor à son entreprise.

- I828-I83O - Premier voyage de Victor Schoelcher aux Amériques. Il part pour le Mexique via les Etats-Unis (New York, la Louisiane) et Cuba. Envoi de ses premiers articles sur l’esclavage à la Revue de Paris.

- I83O-I833 - Publication des premières critiques d’art de Schoelcher dans la revue L’Artiste.

- I83I - Reconnaissance de droits civiques aux « hommes de couleur » libres dans les colonies françaises. Loi du 4 mars interdisant la traite négrière.

- I833 - Schoelcher publie De l’esclavage des noirs et de la législation coloniale, Paulin, Paris. Vote de l’Abolition Bill par le Parlement britannique (appliqué à partir d’août I834, effectif au Ier août I838).

- I834 - Fondation, à Paris, de la Société française pour l’abolition de l’esclavage par le Comité de lutte contre la traite négrière et l’esclavage de la Société de la Morale Chrétienne. Fondation par Cyrille Bissette, à Paris, de la Société des Hommes de couleur et de la Revue des Colonies (paraît jusqu’en I843).

- I834-I844 - Schoelcher effectue plusieurs voyages en Europe: Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Espagne, Portugal, Italie.

- I836 - Fondation en Guadeloupe de la loge maçonnique des « Disciples d’Hiram ».

- I839 - Fondation à Londres de la British and Foreign Anti-Slavery Society. Indépendance du Guatemala.

- I84O - Schoelcher publie Abolition de l’esclavage. Examen critique du préjugé contre la couleur des Africains et des sang-mêlés (Pagnerre, Paris). Il échoue au concours de la Société des Amis des Noirs.

- I84O-I84I - Second voyage de Schoelcher aux Caraïbes: Guadeloupe, Martinique, Jamaïque, Antigua, Dominique, colonies danoises, Haïti, Puerto Rico.

- I84O-I843 - Travaux, à Paris, de la commission chargée de la révision de la législation des colonies et de l’esclavage, présidée par le Duc Victor de Broglie.

- I84I - Indépendance du Salvador.

- I842 - Schoelcher publie Des colonies françaises. Abolition immédiate de l’esclavage (Pagnerre, Paris).

- I843 - Schoelcher publie Colonies étrangères et Haïti. Résultats de l’émancipation anglaise. Coup d’oeil sur l’état de la question d’affranchissement (Pagnerre, Paris).

- I843 - Février: tremblement de terre en Guadeloupe. Outre de nombreuses victimes, le cataclysme détruit une grande quantité d’ateliers et sucreries. On reconstruit en appliquant de nouvelles techniques de traitement de la canne et de fabrication des sucres.

- I844 - Schoelcher publie De la pétition des ouvriers pour l’abolition immédiate de l’esclavage (Pagnerre, Paris).

- I844-I845 - Voyage de Schoelcher en Egypte, en Grèce, en Turquie.

- I845 - Vote de la loi Mackau modifiant le régime de l’esclavage (droit à l’instruction pour les esclaves, possibilité de constituer un pécule et de se racheter, fixation des horaires de travail).
L’Abbé Casimir Dugoujon publie De l’esclavage dans les colonies françaises (Pagnerre, Paris, I845).

- I846 - Schoelcher publie L’Egypte en I845 ( Pagnerre, Paris).

- I847 - Schoelcher publie Histoire de l’esclavage pendant les deux dernières années (Pagnerre, Paris). Abolition de l’esclavage par la Suède à Saint-Barthélémy.

- I848 - 23-25 février: journées révolutionnaires à Paris qui mettent fin à la Monarchie. Proclamation de la République et formation d’un gouvernement provisoire. Schoelcher a quitté le Sénégal en janvier. Le 3 mars, à son arrivée à Paris, il rencontre François Arago, ministre de la Marine. Le principe de l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises est adopté le 4 mars. Schoelcher est nommé sous-secrétaire d’Etat aux Colonies et président de la Commission d’abolition de l’esclavage. Le décret d’abolition de l’esclavage est signé par le Gouvernement provisoire le 27 avril.
Schoelcher occupe ses fonctions ministérielles du 5 mars au I7 mai I848. Il préside la commission d’abolition de l’esclavage du 5 mars au 21 juillet. Il est élu représentant du peuple en Guadeloupe et en Martinique et opte pour la Martinique, siège du « Gouvernement général des Antilles françaises ». Son siège de représentant de la Guadeloupe est alors occupé par son suppléant, Louisy Mathieu, ancien esclave.
Abolition de l’esclavage dans les colonies danoises des Caraïbes en juillet.

- I849 - Schoelcher publie Nouvelles observations sur les élections de la Guadeloupe et La Vérité aux ouvriers et cultivateurs de la Martinique (Pagnerre, Paris).

- I85I - Schoelcher publie Protestations des citoyens français nègres et mulâtres contre des accusations calomnieuse, Le procès de Marie-Galante, Abolition de la peine de mort.
Vote par le Congrès de la loi sur les esclaves fugitifs aux Etats-Unis. Schoelcher publie L’esclavage aux Etats-Unis, La loi du I8 septembre I85O sur les esclaves fugitifs et L’insurrection de Cuba et les Etats-Unis.
Procès de l’indépendantiste Marie-Léonard Sénécal en Guadeloupe. Abolition de l’esclavage en Colombie. Création de banques coloniales pour la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et La Réunion.
2-3 décembre: résistance de Schoelcher au coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Début de sa vie de proscrit. Fin décembre, il quitte la France pour la Belgique via la Suisse et l’Allemagne.

- I852 - Schoelcher quitte Bruxelles pour Londres. Début de son amitié avec Victor Hugo qu’il rencontre à Jersey puis à Guernesey. Il publie Histoire du crime du 2 décembre. La Constitution française supprime l’exercice de tous droits politiques aux colonies. Le gouvernement signe des conventions pour l’introduction dans les colonies françaises de travailleurs sous contrats originaires des territoires d’Afrique et de l’Inde contrôlés par les Britanniques.
Parution de la Case de l’Oncle Tom de H. Beecher-Stowe aux Etats-Unis.

- I853 - Schoelcher publie Le gouvernement du 2 décembre.

- I854 - Schoelcher publie Dangers to England of the alliance with the men of the Coup d’Etat.
Senatus-consulte rétablissant les assemblées locales dans les colonies: les conseils généraux.

- I855 - Arrêté Gueydon sur la « police du travail » en Martinique.

- I857 - Schoelcher publie Life of Handel (Trübner, Londres). Arrêté Husson sur la « police du travail « en Guadeloupe

- I859 - Schoelcher refuse l’amnistie accordée aux proscrits par Napoléon III. Raids de John Brown à la tête d’esclaves rebellés en Virginie. Il est pendu à Charleston en décembre. Appel de Victor Hugo en sa faveur.

- I86I - Abraham Lincoln est élu président des Etats-Unis. Début de la Guerre de Sécession.
Intervention européenne au Mexique.

- I863 - Abolition de l’esclavage aux Etats-Unis par Lincoln. Mesure appliquée dans l’Union en I865, à la fin de la Guerre de Sécession.

- I865 - Abolition de l’esclavage aux Etats-Unis. Fondation du Ku Klux Klan dans le Tennessee. Rébellion de Morant Bay en Jamaïque.

- I866 - Senatus-consulte élargissant les compétences des conseils généraux des colonies.

- I868-I878 - Guerre de Dix Ans à Cuba.

- I87O - Schoelcher publie Sunday Rest (Le repos du dimanche). Août : guerre entre la France et la Prusse. Schoelcher rentre à Paris au mois d’août. Défaite de la France à Sedan le 4 septembre. Instauration d’un gouvernement de Défense nationale. Rétablissement d’un régime républicain. Colonel de l’Etat-major général des Gardes nationaux, Schoelcher est vice-président de la commission des barricades pour la défense de Paris. Il prend la tête d’un Comité des Alsaciens formé à Paris. Insurrection dans le sud de la Martinique. Vote de la loi d’abolition de l’esclavage dans les colonies espagnoles par les Cortès, présentée par Segismundo Moret.

- I87I - Sous la Commune de Paris, Schoelcher est parmi les partisans de la conciliation. Il élabore, en avril 1871, un projet de Ligue de la Paix. Elu le 8 février représentant du peuple à Paris puis en avril en Guyane et à la Martinique, qu’il choisit de représenter à nouveau.

- I872 - Schoelcher publie L’arrêté Gueydon à la Martinique et l’arrêté Husson à la Guadeloupe (Le Chevalier) et de Le 2 décembre. Les massacres dans Paris (Librairie de la Bibliothèque Démocratique, Paris). Il est membre de la Commission du Travail colonial créée par le ministère de la Marine et des Colonies.

- I873 - Schoelcher publie La famille, la propriété et le christianisme et Le jury aux colonies (Le Chevalier). Abolition de l’esclavage à Puerto Rico.

- I874 - Schoelcher est nommé président de la Société de Secours mutuel des Créoles.

- I875 - Schoelcher est élu sénateur inamovible. Il adhère à la Société pour l’Amélioration du Sort des Femmes. Publication de La grande conspiration du pillage, de l’incendie et du meurtre à la Martinique.

- I877 - Schoelcher publie Restauration de la traite des Noirs à Natal.

- I879 - Schoelcher publie Le vrai Saint-Paul.

- I88O - Schoelcher publie L’esclavage au Sénégal. Il participe au Congrès de la Ligue du Droit des Femmes. Début de l’application de la loi Moret à Cuba.

- I88I - Schoelcher publie Modernité de la musique et L’esclavage au Brésil. Il est membre du Conseil Supérieur des Colonies. Début des travaux de construction du canal de Panama.

- I882 - Schoelcher fonde à Paris, avec Gaston Gerville-Réache, le journal Le Moniteur des Colonies. Il effectue à Londres une mission d’étude sur les hospices et asiles de nuit pour enfants. Il est rapporteur devant le Sénat des lois scolaires instituant l’école primaire gratuite et obligatoire. Il publie le tome I de Polémique coloniale (E. Dentu).

- I883 - Schoelcher publie L’immigration aux colonies (Imprimerie du Moniteur des Colonies).

- I879-I884 - Schoelcher fait don d’ouvrages, de manuscrits, d’objets d’art à la Bibliothèque Nationale, au Conservatoire, à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts, au Musée d’Ethnographie du Trocadéro (Musée de l’Homme), au Musée des Antiquités nationales, au Musée de Cluny, à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique. Il loue à partir de cette période une maison à Houilles, dans la banlieue ouest de Paris et conserve son appartement parisien de la rue de la Victoire.

- I886 - Schoelcher publie le tome 2 de Polémique coloniale (ibid.). Abolition de l’esclavage à Cuba.

- I888 - Abolition de l’esclavage au Brésil.

- I889 - Schoelcher publie Vie de Toussaint Louverture (Ollendorff) pour le centenaire de la Révolution Française. Arrêt de l’immigration de travailleurs indiens dans les colonies françaises des Caraïbes.

- I892 - Schoelcher se retire définitivement dans sa maison de Houilles.

- I893 - Mort de Victor Schoelcher à Houilles (Yvelines) le 25 décembre.

- I894 - Inhumation de Schoelcher le 5 janvier au cimetière du Père Lachaise.

- I895-I898 - Guerre hispano-cubaine.

- I898 - Guerre hispano-américaine à Cuba. Indépendance de Cuba. Traité de Paris fixant la tutelle des Etats-Unis sur Cuba et Puerto Rico.

- I949 - Transfert de Schoelcher au Panthéon, le 2O mai.