Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Cyber-débat avec Dinah DERYCKE, Sénateur du Nord

Bonjour à tous et à toutes ! Pour la Fête de l’Internet, le Sénat et Canalchat lancent les " Cyberdébats de la République ". Deux jours de discussion en direct sur Internet avec les Sénateurs !

Bonjour à tous.

Akoly : Pensez-vous que l'on puisse parler de la parité des femmes dans un monde où les clivages linguistitiques, religieux, sociologiques sont monnaie courante, peut-on parler de parité au vrai sens du terme ?

Les femmes ne sont ni des catégories ni une minorité, qu'elle soit linguistique, religieuse, ou sociale, elles constituent la moitié de l'humanité, c'est en ce sens que la parité est universaliste.

eric : bonjour, pourquoi ça commence si tot !!! Enfin, ce n'est pas grave car c'est une excellente initiative ! Bravo au Sénat ! Cela donne un coup de jeune à cette institution !

Ça commence si tôt parce que la Sénatrice Dinah Derycke a une journée de travail extrêmement chargée et que ses collègues se relaieront au cours de ces deux jours ! mais c'est vrai que c'est dur !

J.P. Elkabbach : Quel intérêt trouvez-vous à la création d'une chaîne parlementaire Public Sénat ? En attendant que vous me l'expliquiez de vive voix ! merci !

Cette chaîne pourrait contribuer à réconcilier les citoyens avec la vie politique en général, et la vie parlementaire, cela dépendra de ses animateurs ! Cela dépendra également de la qualité du travail et des choix politiques des sénateurs eux-mêmes, et donc de l'image de l'institution qu'ils renverront à leurs mandants.

Jean : Est-ce vrai que la politique est un milieu macho ? Vous avez des exemples ?

C'est vrai ! mais ça évolue, nous sommes 19 femmes sur 321 ! Les exemples sont trop nombreux !

Jean : Juste un petit exemple... Celui qui vous a fait le plus mal, et qui vous a décidé à prendre les rennes de la délégation aux droits de la femme ?

Comme pour beaucoup de femmes en politique, la rumeur d'un "protecteur" qui "contre faveurs" aurait facilité ma carrière !

Laurence: On dit sénateur pour une femme ou sénatrice ? Moi je préfère sénatrice ! Et vous ?

Moi aussi ! et cela commence à être accepté par nos collègues, mais malheureusement pas par toutes nos collègues féminines qui, curieusement, trouvent cela dévalorisant, hors le langage n'est pas neutre, il est porteur de culture.

Alan : Pensez vous que la loi sur la parité contribuera vraiment à ce que plus de femmes participent à la vie politique?

Oui, sans aucun doute, puisqu'elle est inscrite dans la loi et qu'elle constituera une obligation pour les partis politiques lors de la constitution des listes électorales et des candidatures.

Luc : Êtes vous copine avec Martine Aubry ?

J'ai beaucoup d'estime et d'admiration pour Martine Aubry, son travail, son caractère, son volontarisme, elle a adopté le Nord et le Nord l'a adoptée !

S. Sériole : Que pensez-vous de l'action de l'association les Chiennes de Garde ?

Alan : Faites vous partie des "Chiennes de Garde"? sinon, pensez vous qu'elles servent la cause des femmes?

Je pense que c'est une asso utile, je n'en fais pas partie pour la simple raison que je n'adhère à une asso que lorsque j'ai le temps de m'y consacrer pleinement.

eric : le Nord bouge côté multimédia... et vous ? Avez-vous un ordinateur chez vous ? Un compte Internet ?

J’ai un ordinateur chez moi, à ma permanence et à mon bureau au Sénat. Nous avons un e-mail.

Maxio : Parvenez-vous à concilier vie privée et vie professionnelle ?

Alan : La vie politique nécessite une grande disponibilité, les femmes ont-elles les moyens de concilier vie professionnelle et personnelle et faire en plus de la politique? Ne faut-il pas trouver les moyens d'aménager du temps?

Difficilement, comme tous les politiques, je constate simplement que cette question est rarement posée aux hommes. Je crois...

Kanoma : Pourquoi n'introduit-on pas la parité partout et pas seulement en politique ?

Effectivement qu'il faut aménager le temps de travail, les 35 heures peuvent y contribuer, mieux partager les tâches familiales au sein du couple, faciliter tous les modes de garde d'enfant, et aussi élaborer un statut de l'élu politique.

Pierrot : accéder au Sénat où a l'Assemblée par le Web, nous dirigeons-nous vers la cyberdémocratie ?

J'espère que non ! mais ce peut être un moyen de faciliter la communication à condition d'une véritable démocratisation de ce vecteur.

Jean-Marie : Compte tenu de ma paralysie partielle, et ma grande expérience industrielle internationale, je souhaiterais me reconvertir et aider le Sénat dans ses contacts avec l'étranger (mes zones de compétences : Asie, USA) ; Est-ce possible?

Cette question sera à poser à M. le Président du Sénat, M. Poncelet, à 16h30 aujourd'hui !

Fred: Vous êtes souvent dans le Nord ? Peut-on vous rencontrez physiquement et discutez avec vous ?

Je suis à mi-temps dans le Nord, à mi-temps au Sénat, on me rencontre facilement à ma permanence, il suffit d'appeler au 03 20 80 84 51, il y a toujours du café !

Maxime: La télévision renvoie souvent une image machiste de la femme (animatrices potiches), vous ne trouvez pas ?

C'est vrai et pas seulement à la télé, dans l'ensemble des médias ! mais il est difficile d'agir par la loi, car il s'agit d'un problème culturel ! mais il y a aujourd'hui des femmes talentueuses et reconnues pour leur travail, de plus en plus nombreuses à la télé !

Nulli: Pourquoi les droits de la femme vous intéressent particulièrement ?

D'abord parce que je suis une femme ! ensuite, parce que toutes les inégalités, les injustices m'ont toujours révoltée !

pierrot: pourquoi une loi sur la réduction du temps de travail alors que la première entreprise de France est l'artisanat, milieu ou les 35 heures représentent 2 jours ou 3 de travail?

La loi de 35 heures ne concerne que les salariés, c'est une loi qui prévoit aussi un autre mode d'organisation du travail, l'artisanat me paraît très important à la fois économiquement, mais aussi en terme d'aménagement du territoire, cette loi permettra aux artisans de mieux vivre également.

Laura : Êtes-vous féministe ?

Oui au sens où je souhaite que les femmes soient traitées à égalité avec les hommes et que l'on puisse construire une société où les deux sexes partageront tout !

Gerard_B : Dans quels domaines les droits de la femme sont particulièrement en retard ?

Dans presque tous les domaines, la politique, on a pu le constater (cf Loi sur la Parité), dans le domaine professionnel, et ce à tous les niveaux, chômage, salaire, promotion et même dans le domaine de la santé (IVG, contraception, ...), il reste beaucoup à faire.

Marc : Est-ce vrai que le gouvernement a l'intention de réduire la durée du congé maternité ?

Jamais entendu parler d'un tel projet ! par contre il nous faut réfléchir (congé parental pour les 2 parents, l'APE, allocation parentale d'éducation, Gardes d'enfants....), redéfinir une politique familiale plus globale.

iMac: Est-ce que vous surfez sur le Web ? Sur quels sites ?

Honnêtement, peu ! j'utilise surtout le mail !

Paul : Pensez-vous que la journée des femmes le 8 mars est vraiment importante ?

La preuve que oui, tout le monde en parle et tout le monde se sent obligé de faire quelque chose, mais ce serait mieux si ça durait 365 jours !

eric : si vous étiez ministre, quel serait votre première décision ?

Ca dépendrait du ministère !

Marie : Pourquoi la France est-elle toujours en retard sur le droit des femmes par rapport aux pays nordiques ?

Ce n'est pas la même culture, il reste un héritage de la loi Salique qui éloignait les femmes de la succession au trône de France, même les grands révolutionnaires ont écarté les femmes par une décision prise en 1793.

Kol : Il y a un ministère des droits de la femme ?

Il y a un secrétariat d'état aux droits de la femme, je fais partie de celles qui regrettent qu'il n'y ait pas de ministère à part entière comme ce fut le cas de 1981 à 1986, mais aujourd'hui la politique en direction des femmes est une politique intégrée, le Mainstreaming.

eric : pensez vous qu'un jour le Président de la République Française soit une présidente ? Je pense à la Finlande, par exemple...

Je n'en doute pas une seule seconde !

David : Vous êtes pour ou contre la distribution de la pilule du lendemain au lycée ?

Je suis résolument pour, une grossesse pour une adolescente est généralement très difficile à assumer.

Maxime: L'inégalité des salaires entre homme et femme tend-elle à se réduire ?

Très peu ! L'écart est encore de 20 à 25 % ! cela n'est pas acceptable.

Gilles : N’êtes-vous pas en rogne contre la majorité UDF RPR qui est contre l’accroissement du nombre de sénateurs et une meilleure répartition géographique ?

Je trouve en effet qu'ils sont fermés à toute évolution et au progrès dans tous les domaines, y compris dans le domaine social, le PACS en a été un exemple !

Maxime : Mais alors on ne peut pas faire une loi qui interdise ces disparités salariales ? Je ne comprends pas qu'on ne fasse rien...

Il y a eu une première loi en 1983, dite loi Roudy, qui vient d'être réactualisé, le 7 mars à l'Assemblée, les partenaires sociaux et en particulier les organisations syndicales doivent se saisir de cette question, la crise économique que nous avons connue n'a pas favorisé la prise en compte de ces problèmes.

Olivia : Êtes-vous favorable à la féminisation de l'intitulé des professions (pompier, écrivain...) ?

Oui, le langage n'est pas neutre, il est porteur d'une culture (voir réponse plus haut).

Marie : Depuis combien de temps êtes-vous sénateur ? Ça représente quoi pour vous ?

Depuis juillet 1997, c'est pour moi la possibilité de défendre mes idées.

Merci beaucoup Dinah Derycke, le mot de la fin ?

J'ai pris beaucoup de plaisir à être avec vous au cours de cette heure, même si elle était matinale, une initiative à recommencer ! bonne journée à tous !