Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Cyber-débat avec Christian Poncelet, Président du Sénat

Damien : Deux chambres, pour certains c'est une de trop, pouvez-vous nous convaincre du contraire ? Un parlement à chambre unique peut conduire à un dérapage portant atteinte à la démocratie. La chambre unique peut être accaparée par un mouvement de même sensibilité. Il y a alors affrontement entre l'exécutif et cette chambre unique, celle-ci voulant obtenir davantage de pouvoirs. Il se peut aussi qu'une complicité s'établisse entre le gouvernement et la chambre unique et c'est le dérapage vers le totalitarisme. Éric : On parle su Sénat comme d'une chambre de sagesse mais peu dynamique ? Cette image est-elle fausse ? Elle est fausse. La preuve en est donnée par cet échange sur Internet. le Sénat a été à l'initiative de l'utilisation des NTIC pour engager un dialogue rapide avec tous les citoyens. Chantal : Quel est votre avis sur la cohabitation ? N'est-elle pas une aberration dans notre constitution ? Pour ma part, j'ai toujours été contre la cohabitation. Je considère que celle-ci est préjudiciable à une gestion dynamique de mon pays. Il est difficile de concevoir un pouvoir à deux têtes, l'un tirant dans un sens et l'autre dans le sens contraire. Une telle situation ne permet pas de régler les problèmes qui appellent bien souvent des solutions rapides. Etienne : Avez-vous l'intention de vous représenter à la présidence du Sénat ? C'est une question à laquelle je réfléchis. Mais je ferai en sorte de répondre oui ou non le moment venu. Dany : Bonjour M. le Président. Surfez-vous sur Internet ? Et si oui, quels sites visitez-vous ? Je visite le site carrefour des collectivités locales, il me donne tous les renseignements dont j'ai besoin pour une bonne administration de ma cité, ma ville Remiremont (Vosges). Papazian : Pourquoi le Sénat ne met pas à son ordre du jour la proposition de loi reconnaissant le génocide arménien de 1915 ? Constitutionnellement, il n'appartient pas au Parlement de qualifier l'Histoire. Pour ma part, il y a bien longtemps que sur ce sujet j'ai fait connaître ma position. J'ai interpellé le Gouvernement en demandant précisément qu'une déclaration soit faite par celui-ci concernant cette période douloureuse pour les Arméniens et pour l'Humanité. Mais aujourd'hui, le Gouvernement par la voix du ministre des Affaires étrangères nous fait savoir qu'une telle inscription à l'ordre du jour n'est pas souhaitable pour l'intérêt supérieur du pays. Pierre: Croyez-vous que le Sénat soit indispensable au bon fonctionnement de notre démocratie ? Oui. Jean : Êtes-vous pour la parité ? Il y a en effet très peu de femmes au Sénat... Oui assurément. D'ailleurs le texte sur lequel le Parlement, réuni en Congrès à Versailles, s'est prononcé est celui qui résulte des travaux du Sénat. Armen : Monsieur le Président, ne pensez-vous qu'il faille rabaisser l'âge d'élection au Sénat de 35 ans à 25 ans ? Le Sénat a déposé une proposition de loi en ce sens. Bruno : Les affaires se suivent et se ressemblent... Que faire pour redonner goût à la politique à des gens qui, comme moi, ont perdu toutes illusions ? Il appartient à chaque élu de veiller avec rigueur sur son comportement. Ursula : Vous êtes le deuxième personnage de l'État. On ne rêve pas un jour d'en devenir le premier ? En ce qui me concerne, je n'ai jamais fait ce rêve. Ursula : Pouvez-vous me rappeler qui vous avez battu lors de l'élection à la Présidence du Sénat ? Je vois qu'Ursula ne suit pas la vie politique française de très près. Je le regrette, et pour l'engager à être attentive, je lui rappelle que j'ai succédé à monsieur le Président du conseil général de la Vienne. Véro : Le travail du Sénat est-il complémentaire de celui de l'Assemblée nationale ? Assemblée et Sénat participent à la confection de la loi. Le Sénat y apporte son expérience et sa sagesse. Sa contribution est positive, elle est d'ailleurs reconnue ainsi par la plupart des ministres et de nombreux universitaires français et étrangers. Internaute timide : Je suis entouré de deux femmes qui souhaitent savoir : "A quand la parité homme-femme au Sénat "? Celle-ci est engagée, elle dépend dans une large mesure de la décision des électrices et électeurs. Pierre: Que pensez-vous des propositions de M. Jospin hier sur la répartition de la cagnotte ? Je regrette que le Gouvernement n'ait pas, sur le plan économique, davantage ciblé la baisse de TVA sur les secteurs porteurs d'emplois comme la restauration et l'hôtellerie. Par ailleurs, il eut été souhaitable de réduire le déficit budgétaire lequel représente les impôts de demain. Lemesle : Monsieur Poncelet, quelle est votre position dans l'affaire Tiberi ? Pour ma part, je regarde l'évolution de la situation à Paris du haut du Ballon des Vosges.