Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Société des amis du Président Gaston Monnerville

Présidents d'Honneur : MM. Alain POHER  
et René MONORY,
Anciens Présidents du Sénat.

Fondateur : M. Roger LISE
Membre honoraire du Parlement.
Ces pages sont élaborées sous la responsabilité de la Société des Amis du Président Gaston Monnerville
   

Gaston Monnerville - M. Lise

M. Roger LISE

Gaston Monnerville - M. Lisette

M. Gabriel LISETTE
2 avril 1919 - 3 mars 2001

 

PRESENTATION ET HISTORIQUE DE LA SOCIETE

 

La « Société des Amis du Président Gaston Monnerville » ( S.A.P.G.M. )a été constituée en 1991 à l'initiative de M. Roger LISE (alors Sénateur de la Martinique et Maire de Case-Pilote, ville d'origine familiale de l'ancien président du Sénat) et de M. Gabriel LISETTE (ancien chef du Gouvernement du Tchad).

Dès le décès de Gaston MONNERVILLE (7 novembre 1991), plusieurs associations, dont le but est d'honorer le souvenir des grands combattants de l'Idéal, tel que l'abbé Grégoire, Victor Schoelcher, Camille Mortenol, Félix Eboué..., ont souhaité entretenir la mémoire du Président disparu, afin de le proposer, lui aussi, en exemple aux jeunes générations.

M. Roger LISE a fédéré ces initiatives. Beaucoup d'admirateurs de Gaston MONNERVILLE ont répondu à son appel et la liste est trop longue pour être détaillée. Le Conseil constitutionnel, l'Assemblée nationale, le Sénat sont largement représentés. Plus de trois cents membres sont inscrits. M. Alain POHER (alors Président du Sénat) a aussitôt accepté d'être le Président d'honneur de la future Société.

Au cours d'une première réunion qui s'est tenue au Sénat le 12 décembre 1991, il fut décidé de constituer un comité informel des « bonnes volontés » chargé de proposer un texte pour les statuts de la future association, texte qui fut élaboré lors d'une réunion au Sénat le 27 décembre 1991.

Une première assemblée générale (assemblée constitutive) s'est réunie au Palais du Luxembourg, le 31 janvier 1992. Elle adopta les statuts, décida que l'association porterait le nom de « Société des Amis du Président Gaston Monnerville » , et que son siège serait au Sénat.

Elle désigna un Comité fondateur, présidé par M. Etienne DAILLY (alors Vice-président du Sénat, décédé depuis) ainsi qu'un Comité d'honneur, présidé par M. Robert BADINTER (alors Président du Conseil constitutionnel).

Puis, elle procéda à l'élection d'un conseil d'administration d'une trentaine de membres.

Ce conseil a lui-même désigné le Bureau de l'Association. Présidé par M. Roger LISE ; ce premier bureau comprenait d'anciens ministres, des personnalités et des parlementaires éminents : MM. André BOYER, CAILLAVET, de CUTTOLI, GENTON, JOZEAU-MARIGNE , LISETTE , P. C. TAITTINGER, Jacques PELLETIER (alors Médiateur de la République), le Bâtonnier PETTITI ,  M. PIERRE-BLOCH , Président de la LICRA, etc...

I.

REALISATIONS

La société a déjà rempli une grande partie du programme qu'elle s'était assignée lors de sa constitution.

Hommage solennel au Président Gaston MONNERVILLE

Une cérémonie d'hommage se déroula, au Sénat, le 6 avril 1992, dans les grands salons de la Présidence, devant un parterre de personnalités : outre le Président Alain POHER et le représentant du Président de la République, prirent la parole MM. PIERRE-BLOCH, LISE, PETTITI, CAILLAVET, Maurice FAURE et DAILLY.

Hommage annuel au Panthéon

Désormais, le souvenir de Gaston MONNERVILLE est associé à celui des grands hommes dont la mémoire est, tous les ans, au mois de juin, honorée d'un hommage au Panthéon.

Archives du Président

A la demande de l'association, tous les documents de caractère politique conservés par Gaston MONNERVILLE ont été, dans une première phase, déposés aux Archives du Sénat, avant d'être transférés à la « Fondation nationale des Sciences politiques », où ils ont été inventoriés de façon scientifique et sont mis désormais à la disposition des chercheurs. Il en est de même des documents conservés par les Archives du Sénat.

Colloques historiques et scientifiques

Plusieurs colloques ont déjà eu lieu, avec le soutien de l'association.

Le premier, organisé en 1995, dans le Lot, par M. Edmond JOUVE et « l'Association des Ecrivains de Langue française » a duré quatre jours. Les actes ont été publiés, sous la forme d'un ouvrage de plus de 500 pages, désormais introuvable malheureusement, car il a été épuisé en quelques semaines.

Sous l'égide de la « Fondation nationale des Sciences politiques », un autre colloque s'est tenu au Sénat, en janvier 1996. Une douzaine d'historiens et de politologues ont étudié la carrière politique de Gaston MONNERVILLE ; nous évoquerons plus loin les colloques liés au Centenaire.

Salle « Gaston Monnerville »

A l'appel de la société, le Sénat a décidé de donner à l'une de ses salles le nom de son ancien Président. Un buste, offert par Mme MONNERVILLE, y rappelle également sa mémoire. L'inauguration eut lieu le 28 juin 1994.

Musée de l'institution parlementaire à Versailles

Au château de Versailles, dans l'aile du Midi, s'est ouverte, en novembre 1995, une « Exposition permanente sur l'institution parlementaire ». Trois salles sont consacrées à la Haute Assemblée. Dans celle du milieu, dite « du Président du Sénat », un certain nombre de documents rappellent la vie et l'action de Gaston MONNERVILLE. Son buste est également placé dans cette salle.

Plaque sur le domicile du Président

Avec le soutien très actif de M. Pierre-Christian TAITTINGER, maire du XVIè arrondissement, une plaque a été apposée sur la façade du 27 de l'avenue Raymond-Poincaré. Une première cérémonie prévue pour le 20 décembre 1995 dût être reportée, Mme MONNERVILLE étant tombée malade. Finalement, le 12 juin 1996, la plaque fut dévoilée par M. René MONORY, Président du Sénat, M. Pierre-Christian TAITTINGER et M. Roger LISE.

1997, Année du Centenaire

(Gaston MONNERVILLE est né le 2 janvier 1897)

Un programme exceptionnel a été mis sur pied, soit à l'initiative de la société, soit avec sa collaboration.

Dans la brochure spécialisée qu'il édite annuellement, le service des Commémorations du ministère de la Culture a signalé le centenaire et présenté la biographie de Gaston MONNERVILLE, en l'illustrant d'une photographie.

Le 2 janvier, date anniversaire, le Président LISE a inauguré une exposition à Case-Pilote, ville dont la famille MONNERVILLE est originaire. 

Réédition de « TÉMOIGNAGE I »

L'association a subventionné la réimpression, en fac-similé, du tome I des « Mémoires » du Président, par les soins de l'éditeur « Rive Droite ». Intitulé « TEMOIGNAGE : de la France équinoxiale au Palais du Luxembourg » ; l'ouvrage a paru au début de 1997.

Biographie du Président

M. Jean-Paul BRUNET, Professeur d'histoire contemporaine à l'Ecole Normale Supérieure, a fait paraître, en septembre, chez ALBIN-MICHEL,une biographie de 336 pages, (également subventionnée), intitulée : « Gaston MONNERVILLE, le Républicain qui défia De Gaulle ».

Un film consacré à Gaston MONNERVILLE

M. Barcha BAUER a réalisé un film de 50 m, intitulé « Gaston MONNERVILLE, l'avocat de la République », qui retrace les étapes de la carrière politique de Gaston MONNERVILLE. 

Une exposition au Sénat

Le Sénat a monté une exposition sur son ancien Président, dans la seconde quinzaine du mois de février 1997. Une vingtaine de vitrines et autant de panneaux présentaient près de 300 documents. Tous ces documents ont été reproduits en fac-similé. De telle sorte que des « duplicata » de la manifestation sénatoriale ont été ainsi mis à la disposition des départements ou organismes qui en ont fait la demande.

Le discours traditionnel, prononcé chaque année au Panthéon, a été, en 1997, consacré, par Philippe MARTIAL, à Gaston MONNERVILLE.

Cérémonies et colloques

Par ailleurs, deux séries de manifestations ont été organisées en Guyane. L'Union des Guyanais et des Amis de la Guyane (que préside Mme Henriette DORION-SEBELOUE) a mis sur pied un programme comportant, du 13 au 20 avril 1997, un colloque à CAYENNE et plusieurs cérémonies « sur les traces » de Gaston MONNERVILLE.

Par ailleurs, le département et la région ont patronné une autre série de manifestations, en octobre 1997. Un second colloque s'est tenu à Cayenne. A cette occasion, fut inaugurée une statue en bronze de Gaston MONNERVILLE (commandée à M. Jacques CANONICI, sculpteur choisi par le Sénat, à la demande de la Guyane).

Avec l'aide du Sénat, les archives de Cayenne ont présenté une exposition sur Gaston MONNERVILLE.

Une cinquième exposition a été présentée en Nouvelle-Calédonie.

Une sixième l'a été en Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre.

Une septième s'est tenue à la Réunion au début de 1998.

Par ailleurs, une huitième exposition, intitulée « Le Président Gaston MONNERVILLE et les Droits de l'Homme » a été présentée en octobre 1998 à la mairie du XVIè arrondissement à Paris, à la demande de M. Pierre-Christian TAITTINGER, maire. M. Christian PONCELET, nouveau Président du Sénat, a honoré l'inauguration de sa présence.

Enfin, à l'initiative du Sénateur Jean BOYER, le département du Lot a présenté une exposition, fin 1998, sur Gaston MONNERVILLE et le combat pour les droits de l'homme, qui a fait appel au « fonds Monnerville » des Archives du Sénat. M. Christian PONCELET l'a également inaugurée.

On rappellera l'exposition montrée par la Martinique au début de janvier 1997, à Fort-de-France.

M. Jacques GENTON, Sénateur, membre du bureau de la société, a sollicité l'appui du Président René MONORY, pour qu'une plaque rappelât le nom de Gaston MONNERVILLE, dans la salle des séances du Sénat.

Dans le même courrier où il se déclarait favorable au projet de M. GENTON, M. René MONORY a accepté d'être Président d'Honneur de la Société, en remplacement de M. Alain POHER, décédé.

*

En 1998, la société a participé à la célébration du cent cinquantième anniversaire de l'abolition de l'esclavage.

Le 11 mars 1998, à l'appel du Président René MONORY, le Bureau du Sénat a institué un comité de parrainage, présidé par M. Gérard LARCHER, alors Vice-président de la Haute Assemblée, et a approuvé le programme de manifestations proposé par ce comité (où tous les groupes politiques étaient représentés).

C'est ainsi qu'à l'issue d'une cérémonie solennelle tenue dans la salle des séances le 28 avril, M. René MONORY a dévoilé une médaille à l'effigie de Gaston MONNERVILLE,  à côté de la médaille représentant Victor Schoelcher, que l'ancien Président avait lui-même fait apposer sur son propre pupitre.

Au cours du colloque du 15 juin, salle Médicis, le Sénateur Yvon BOURGES a rappelé les liens entre Gaston MONENRVILLE et Félix EBOUE. M. Jean-Paul BRUNET a évoqué la pensée et l'action de l'ancien Président.

Enfin, du 15 avril au 1er juillet, salle des Conférences, une importante exposition intitulée « Le combat contre l'esclavage, une conquête permanente de la dignité » a rappelé la mémoire des grands abolitionnistes et celles des hommes de couleur qui ont contribué au rayonnement de la France. Six vitrines étaient consacrées à Gaston MONNERVILLE :

  • Grégoire et Schoelcher, modèles pour la lutte contre le racisme et l'antisémitisme et pour la défense des Droits de l'Homme,transfert au Panthéon des cendres d'Alexandre Dumas.

  • l'engagement en 1939

  • la Résistance

  • l'action générale en faveur de l'Outremer

  • le sous-Secrétaire des Colonies (1937-1938)

  • le Président du Conseil de la République (1947-1958), puis du Sénat (1958-1968).

LA CEREMONIE DES DIX ANS

Le 7 novembre 2001, dix ans, jour pour jour, après le décès de Gaston MONNERVILLE, M. Christian PAUL, Secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, organisa une cérémonie solennelle, rue OUDINOT.

Le Ministre exalta la figure et l'oeuvre de l'ancien Président du Sénat, dont certains traits ou aspects furent ensuite précisés par M. Rodolphe ALEXANDRE, Philippe MARTIAL et Mme Henriette DORION-SEBELOUE. Le ministre s'engagea à soutenir l'action de la S.A.P.G.M., en particulier en faveur de ses projets de timbre et d'artère parisienne.

Réédition de "Témoignage II : Vingt deux ans de Présidence"

Le Cherche Midi a fait paraître, en février 2003, une réédition, préfacée par M. Robert BADINTER du tome second des Mémoires de Gaston MONNERVILLE. M. André BENJEBBAR, professeur agrégé d'histoire, a relu et corrigé le texte et l'a complété par trente pages d'un important appareil critique.

Site Gaston MONNERVILLE sur Internet

Depuis le 31 janvier 2005, les internautes peuvent consulter un site consacré à Gaston MONNERVILLE à l'adresse suivante : www.senat.fr 
Sur la page d'accueil "Bienvenue au Sénat", cliquer en haut, à droite, sur "connaître le Sénat" puis sur "Histoire, puis sur "Association du Souvenir", ou appeler directement le site :
 http://www.senat.fr/histoire/associations/index.html.

Ce site couvre maints aspects de la vie et de l'action de Gaston MONNERVILLE, ainsi que des études qui lui sont consacrées. 

D'autres documents, dont de nombreuses photographies, vont être ultérieurement apportés.

*

L'ESPLANADE GASTON MONNERVILLE

 

Sur proposition de M. Patrick BLOCHE, député et membre du Conseil de Paris, cette institution adopta à l'unanimité, le 8 juillet 2003, un "voeu" dont l'objet est de donner le nom de l'ancien Président à un site de la capitale. 

Après avoir étudié plusieurs propositions, la Mairie de Paris a suggéré la solution pertinente, adoptée à l'unanimité par notre Conseil d'administration : elle consiste à débaptiser le square actuellement dénommé "Cavelier de la Salle" pour lui donner l'appellation de : "Esplanade Gaston Monnerville".

Ce vaste espace, bordé par les deux côtés de l'avenue de l'Observatoire, est situé dans l'axe du Palais du Luxembourg, juste devant les grilles, côté sud. Il est donc visible des fenêtres du Sénat.

L'inauguration a eu lieu le mardi 5 septembre 2006 à 10 heures 45.

MM. Bertrand DELANOE, Maire de Paris, Jean-Pierre LECOQ, Maire du VIème arrondissement, et Christian PONCELET, Président du Sénat, ont prononcé une allocution. M. Roger LISE, Président de la S.A.P.G.M., a, lui aussi, fait l'éloge de Gaston MONNERVILLE.

Le même jour, à 15 heures, la Mairie de Paris organisa, à l'Auditorium de l'Hôtel de Ville, une projection du film de 50 mn, réalisé par Barcha BAUER, et intitulé : "Gaston MONNERVILLE, l'Avocat de la République".

II.

PROJETS

Timbre à l'effigie de Gaston MONNERVILLE

La Société s'efforce de faire émettre une telle vignette. Ce timbre rappellera de la façon la plus visible qu'un "sang-mêlé" occupa pendant vingt-deux ans une des fonctions les plus prestigieuses de la République.

Flamme et enveloppe "prétimbrée"

Le Président et les Questeurs ont soutenu deux projets liés au Service des Postes. 

  • Un Questeur a suggéré la réalisation d'une de ces vignettes dénommées "Flamme" que la Poste appose parfois lors de l'oblitération du courrier. Tantôt cette flamme rappelle le souvenir d'un personnage, tantôt elle vante les mérites d'une ville ou d'un site. En l'espèce, la flamme montrait le profil de Gaston MONNERVILLE et précisait les dates de sa présidence.

  • Le Service des Postes du Sénat a mis à la disposition du public mille enveloppes "prétimbrées", portant, dans le coin supérieur gauche, un portrait en couleur de Gaston MONNERVILLE.

*

UNE NOUVELLE ORIENTATION

La Société des Amis du Président Gaston Monnerville » n'a pas pour seul but de rappeler le passé. Commémorer n'est pas une fin en soi. Le devoir de mémoire n'a de sens que s'il est un impératif à la vigilance et s'il appelle à s'inspirer des principes directeurs d'un grand homme, afin de continuer son combat.

La société entend bien se rapprocher des associations qui luttent contre les formes contemporaines de servitude (travail contraint, exploitation des enfants, prostitution forcée, esclavage pour dettes...).

Soutenir l'apostolat de ces organismes sera, pour la « S.A.P.G.M. », la façon la plus pertinente d'honorer la mémoire de Gaston MONNERVILLE.

*

Depuis sa constitution, la société a tenu 10 assemblées générales, 24 conseils d'administration et 31 réunions de bureau.

 

Philippe MARTIAL
Directeur honoraire du Service de la Bibliothèque
et des Archives du Sénat
Secrétaire général de la S.A.P.G.M.

_______________________