Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Réaction de Gérard Larcher, Président du Sénat, aux résultats du premier tour des élections départementales


Dimanche 22 mars 2015

Gérard LARCHER, Président du Sénat, constate avec satisfaction que la participation au premier tour des élections départementales s’est avérée plus importante que prévue, ce qui exprime l’attachement et l’intérêt des Français pour les départements que le Sénat a toujours défendus.

Il note également que le Premier ministre a enfin pris conscience de ses erreurs : le département constitue un échelon de proximité indispensable, garant de vraies politiques de proximité et de services pour l’ensemble des territoires. C’est le combat que mène le Sénat depuis des mois.

Ce soir, l’union de la droite et du centre est en tête dans le pays.

La campagne menée par nos candidats sur des projets concrets pour les Français a contenu le Front national qui n’offre aucune alternative crédible, même si nous devons être très attentifs au message de désarroi exprimé par les territoires ruraux. L’UMP et l’UDI rassemblées incarnent ce soir la première force politique du pays.

La défaite du parti socialiste est indiscutable ; c’est un échec pour la politique qu’il mène dans les territoires, une sanction pour la politique qu’il conduit pour la France.

C’est autour de nos candidats de rassemblement UMP, UDI, Modem que la mobilisation au deuxième tour doit se faire. Les départements devront dimanche prochain obtenir des majorités fortes et cohérentes, seules susceptibles d’engager les politiques indispensables aux attentes de nos concitoyens.

Contact(s) presse :

    Nathalie BAHIER
    01 42 34 38 82